Au Far West d'Hydrocarbures Anticosti

Hydrocarbures Anticosti détient 38 permis d'exploration d'hydrocarbures sur... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Hydrocarbures Anticosti détient 38 permis d'exploration d'hydrocarbures sur l'île du fleuve Saint-Laurent.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Au cours des 17e et 18e siècles, la traite des fourrures représentait la principale activité économique de la Nouvelle-France. La traite des fourrures s'appuyait sur le troc. Les Français offraient divers produits européens aux Amérindiens en échange de fourrures et de peaux. Parmi les marchandises prisées par les Amérindiens, on comptait des fruits, de la poudre à fusil, des couvertures, des miroirs, des vêtements, des briquets, des aiguilles à coudre, de l'eau de vie, des chaudrons, etc.

Au XXIe siècle, ces vieilles méthodes douteuses sont reprises par les nouveaux colonisateurs pour obtenir le «consentement» à l'exploitation du territoire, et elles visent tous les types de populations. Dans le secteur des hydrocarbures, les entreprises pétrolières et gazières utilisent différentes techniques détournées afin de continuer à s'approprier les ressources naturelles en espérant que les populations ne réagiront pas. On n'a qu'à penser à la société albertaine Questerre qui s'était attiré des critiques après avoir financé, à raison de 20 000 $, un clocher d'église à Saint-Édouard-de-Lotbinière (1). En 2011, Talisman Energy, autre compagnie de l'Alberta, était présente au Québec, mais aussi au Pérou, où elle finançait des écoles, des dispensaires médicaux et autres commodités et distribuait bien sûr de l'argent afin de mieux faire passer la pilule pour pouvoir forer sur les terres des communautés amérindiennes Achuar (2)

En 2012, Pétrolia a repris l'idée des écoles et a contribué financièrement à la restauration d'une cour d'école de Gaspé. Décidés à bien faire passer son message dans la population de la Gaspésie, Pétrolia et son partenaire Québénergie ont même financé entièrement une série d'émissions d'«information» portant sur leurs projets pétroliers. Celles-ci ont été diffusées sur les ondes de la télévision communautaire locale, mais aussi sur Internet. Un publireportage, de dire certains citoyens de la région (3)

Et quand cela ne passe pas, alors tous les moyens sont bons. En 2009, Talisman Energy est même allée jusqu'à amener un groupe armé favorable à l'exploitation au Pérou pour affronter des manifestants qui s'y opposaient. La situation a failli dégénérer en véritable conflit violent (4). La division est donc une des armes utilisées. Ici, au Québec, on n'a pas besoin d'appliquer ce genre de tactique frontale; il suffit d'imiter les Romains et d'offrir du pain et des jeux. C'est ainsi qu'Hydrocarbures Anticosti (le consortium regroupant Pétrolia, Corridor Resources, Maurel & Prom et Ressources Québec), par l'entremise de leur laquais, Denis Duteau, ancien maire d'Anticosti, ont décidé d'organiser un «bin beau pestacle pour remercier» la population d'Anticosti. «Nous avons pensé qu'il serait intéressant de faire une soirée et d'y convier les résidents, les travailleurs saisonniers et les chasseurs présents», a écrit Denis Duteau dans un prospectus remis dans les boîtes aux lettres des résidents de la municipalité de Port-Menier. Il ajoute: «Le spectacle sera gratuit et nous aurons comme artistes invités les Frères à Ch'val». Il laisse son numéro de téléphone et son courriel. (6) Serait-ce dans l'espoir que les citoyens l'appellent pour le remercier à leur tour?

Remercier de quoi au juste? De s'être laissé forer? D'avoir vu 115 millions $  de fonds publics dilapidés pour le mirage de la spéculation sur un pétrole hypothétique? (5) Aller fêter pour se réjouir d'entendre Hydrocarbures Anticosti annoncer dans son prospectus que l'île servira de cobaye pour la fracturation visant le pétrole de schiste en 2016?

Quoi qu'il en soit, on ne peut en vouloir aux Frères à Ch'val de vouloir gagner leur vie alors même que le gouvernement bafoue la culture en sabrant 2,5 millions $ dans le CALQ le jour même de la fête nationale des Québécois. Après tout, Philippe Couillard poursuit dans la logique néolibérale de Jean Charest, qui a toujours prêché que l'avenir de la culture résidait entre les mains du privé. Hydrocarbures Anticosti prêche par l'exemple, et le gouvernement, lui, se charge d'assurer l'avenir du pétrole en pigeant dans les fonds publics. La boucle de la grande dépossession, aux relents de colonialisme à la sauce 21e siècle, essaye ainsi de se boucler en s'enfonçant dans le puits sans fonds de l'exploitation des hydrocarbures.

Heureusement, la résignation ne semble pas être le mot de la fin dans cette éternelle histoire de l'exploitation des peuples. En effet, une manifestation sera organisée le soir dudit «pestacle», le 12 septembre, devant le local des Chevaliers de Colomb à Port-Menier, afin de clamer le refus des citoyens à la poursuite des travaux d'Hydrocarbures Anticosti. Pour bien des Québécois, la fracturation c'est NON. Et ceux d'entre nous qui ne peuvent se rendre sur l'île auront peut-être l'idée d'appeler eux aussi pour remercier Hydrocarbures Anticosti.

Benoit St-Hilaire et Martin Poirier, Rimouski 

(1) http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2013/02/20130218-114946.html

(2) http://www.pressegauche.org/spip.php?article8991 

(3) http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/352896/petrolia-mene-une-operation-charme-aupres-des-gaspesiens 

(4) https://www.youtube.com/watch?v=5NHvivffChs 

(5) http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/399867/anticosti-petrole-quebec 

(6) https://fr.scribd.com/doc/271950875/Hydrocarbures-Anticosti-ete-2015 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer