Québec, capitale de la francophonie en Amérique?

Serge Losique, président et fondateur du Festival des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Serge Losique, président et fondateur du Festival des films du monde de Montréal, n'est pas d'accord avec le maire Régis Labeaume, qui a récemment déclaré, lors d'un voyage à New York, que Québec était la capitale de la francophonie en Amérique. Il croit plutôt que ce titre appartient à Montréal.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

J'ai lu avec étonnement la déclaration du sympathique maire de Québec, Régis Labeaume, faite à New York ces jours-ci, comme quoi Québec est «la capitale de la francophonie en Amérique».

Beaucoup de gens sont étonnés par cette déclaration. Québec est une jolie ville de taille moyenne et son emplacement géographique est extraordinaire, mais de là à clamer que c'est «la capitale de la francophonie en Amérique», on exagère, car ce n'est pas possible par rapport au rayonnement francophone de Montréal. Disons-le, sans l'existence de la deuxième ville francophone au monde qu'est Montréal, il n'y aurait pas de francophonie en Amérique, et ce, sur tous les plans : économique, culturel, sportif, architectural, etc.

Personne ne peut nier que Montréal est le moteur francophone en Amérique du Nord et que plus de la moitié de la population du Québec vit dans la région de Montréal. Même les enfants de la loi 101 parlent parfaitement bien la langue de Molière, et c'est une masse énorme qui s'ajoute aux francophones des XVIIe et XVIIIe siècles de la région de Montréal.

Montréal est la ville par excellence des créateurs culturels francophones sur ce continent. L'art religieux catholique francophone, avec ses cathédrales, est extrêmement riche dans le paysage montréalais; la plupart des sièges sociaux de toutes les grandes institutions économiques francophones se trouvent à Montréal : la Caisse de dépôt, Power Corporation, Hydro-Québec, Bombardier, Banque Nationale du Canada, Banque Laurentienne, Mouvement Desjardins, Québecor, Loto-Québec, les grands hôpitaux, deux grandes universités francophones, les grandes manifestations culturelles internationales, les grands chanteurs et chanteuses, les grands cinéastes mondialement connus sont de Montréal, les grandes équipes sportives, quatre stations de télévision, les musées, un jardin botanique unique au monde et tant d'autres attraits qui font de Montréal une grande métropole francophone.

De toute façon, même les touristes qui vont à Québec passent d'abord par l'aéroport de Montréal. Déjà Toronto nous a fait beaucoup de tort dans les années 70 et 80, et il ne faut pas maintenant que l'on nous oppose la ville de Québec. Après tout, on n'est pas en 1760...

Que Régis Labeaume exporte le site unique de Québec, la place Royale et des édifices patrimoniaux, Robert Lepage, la haute ville, dont l'héritage anglo-saxon est aussi très riche en monuments (remparts, Plaines, maisons anglaises...). Il ne faut pas titiller inutilement Denis Coderre, «shérif de Montréal», dans ses nouvelles bottes papales.

 Serge Losique, président et fondateur du Festival des films du monde de Montréal

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer