Une quête de sens avant tout!

Shayma Senouci, 18 ans, est une des deux... (Photo tirée de Twitter)

Agrandir

Shayma Senouci, 18 ans, est une des deux filles qui font partie de la bande des six jeunes Québécois vraisemblablement partis rejoindre un groupe djihadiste en Syrie.

Photo tirée de Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Québec) Grand émoi dans les démocraties devant ces jeunes filles et ces jeunes garçons qui décident de tout quitter pour aller joindre différents groupes de djihadistes. Nous avons beaucoup de difficultés à comprendre pourquoi ces jeunes, souvent considérés comme des élèves modèles et des adolescents normaux, abandonnent leur famille, leurs amis et leur pays pour aller joindre des personnes qui s'arrogent le droit d'imposer par tous les moyens (massacres, attentats, rapts, destruction d'oeuvres d'art) leurs croyances religieuses.

Au lieu de chercher les causes profondes de ces comportements insolites qui nous obligeraient peut-être à nous questionner sur les modes de vie souvent vides de sens que nous offrons à la jeunesse, nous préférons nous attarder à leurs effets comme c'est le cas présentement.

Conscients d'eux-mêmes et capables d'une pensée réflexive et créatrice, les humains ont toujours cherché à donner un sens et une direction à leur vie individuelle et collective. Selon le philosophe Charles Taylor: «Réclamer du sens n'est pas une option facultative. Sa quête se situe au coeur de notre humanité».

Les religions furent les premières institutions à offrir des visions globales du monde, de la vie et de l'humain à partir de croyances religieuses (création, dieux, diables, paradis, enfer, etc.) imaginés de toutes pièces par des individus. Ces représentations surnaturelles (hétéronomes) du réel furent progressivement contestées par des conceptions naturelles et rationnelles de la réalité fournies par les premiers philosophes. Les explorateurs et les chercheurs fournirent par la suite des preuves concrètes et scientifiques qui confirmèrent les intuitions et les réflexions des philosophes sur le réel, et discréditèrent la plupart des croyances sans fondements des religions.

Avec la séparation de l'Église et de l'État, à la suite de la Révolution française (1789), les démocraties devinrent enseignantes, mais pas nécessairement morales comme l'avait fortement recommandé Charles Renouvier (1875). Ce fut l'erreur capitale des démocraties. Elles n'ont pas élaboré une éthique naturelle, rationnelle et scientifique, donc universelle pour remplacer les éthiques particulières souvent contradictoires et antagonistes des différentes religions. Aujourd'hui, les démocraties n'ont que l'idéologie totalitaire de la production/consommation/compétition à tout prix pour remplir le vide de sens au coeur de la conscience humaine créé par la «sortie de la religion». Elles risquent maintenant d'imploser sous les tensions générées par les différentes cultures qui veulent assujettir les gouvernements à leurs intérêts particuliers au détriment du bien commun.

Est-ce que les jeunes qui vont joindre les djihadistes ne sont pas uniquement en quête d'un sens valorisant à donner à leur vie autre que l'idéologie capitaliste qui est de par sa nature même humanicidaire? Est-ce que les démocraties ne pourraient pas réenchanter le monde en respectant le droit naturel de tout être humain à une éducation et à une éthique humanisantes fondée sur la dignité inhérente à toute vie humaine, et qui malheureusement n'existe pas présentement?

Gaston Marcotte, Ph.D., professeur-associé, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval, président-fondateur, Mouvement Humanisation, Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer