De belles intentions...

Si Le Phare du Groupe Dallaire passe la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Si Le Phare du Groupe Dallaire passe la rampe, la Ville devra alors procéder à la modification de son PPU.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Soleil

Je respecte les idées de grandeur du maire Labeaume et du groupe Dallaire. Oui, une icône phare pour Québec, pourquoi pas! Si l'on veut vraiment un projet «orienté vers l'avenir», un projet emblématique, donnons-nous les moyens pour y parvenir.

Plusieurs efforts semblent avoir été faits pour ancrer le bâtiment dans le présent: la place publique au niveau du boulevard Laurier, les toits verts, la passerelle au-dessus du boulevard Laurier favorisant le transport en commun. Tout ça, c'est intéressant, mais on peut y apporter plusieurs bémols.

Premièrement, on a peut-être négligé le facteur vent qu'une tour d'une telle ampleur dans un environnement aussi plat crée à sa base. L'effet venturi, c'est ce phénomène qui vous décoiffe quand vous passez près de certaines tours puisque le vent n'a pas été pris en compte durant leur conception.

Deuxièmement, lorsqu'on remarque les passerelles entre les tours ou au-dessus du boulevard Laurier, on se demande quel genre de relation ce projet créera pour le quartier. Cela suggère une ville dans la ville, un milieu fermé sur lui-même.

Troisièmement, on a peut-être oublié, aussi, la tendance mondiale qui tente de ramener l'échelle humaine dans l'aménagement de la ville. C'est-à-dire de favoriser l'interaction entre les individus au niveau du sol, entre eux ou avec les vitrines des commerces. C'est aussi un courant qui tente de mettre l'humain à l'avant-plan dans l'aménagement. Ainsi, on ne détournerait pas les piétons par une passerelle surélevée, défavorable aux handicapés et aux familles avec poussettes, mais on leur céderait la place à des carrefours piétons. Les cas de Vancouver ou de Tokyo sont de beaux exemples de ville où gratte-ciel et vie urbaine se mélangent à merveille, où l'on utilise l'apport des individus dans les tours pour animer la rue publique.

Du point de vue de l'innovation en architecture pour la ville de Québec, je pense que le projet rate la cible. En effet, si l'on regarde aux quatre coins de la planète ce qui se fait en terme de gratte-ciel, on remarque rapidement que le projet Le phare du groupe Dallaire sort d'une autre époque, un mélange qui n'appartient pas à «l'avenir» en architecture dont on fait référence dans la présentation vidéo. Si l'on se penche sur certains projets contemporains ayant la possibilité d'amener une grande visibilité à leur ville, on pourrait mentionner la future tour de Beach + Howe à Vancouver conçue par la firme d'architecture danoise BIG, la future tour du 50 Bridge Street à Sydney conçue par la firme danoise 3XN, la future plus haute tour de Berlin du complexe Estrel conçue par la firme d'architecture berlinoise Barkow Leibinger ou encore, à une échelle plus locale, le projet River City Toronto de la firme d'architecture québécoise Saucier + Perrotte. Tous ces projets réussissent à créer à la fois une vie urbaine riche au niveau de la rue et à se démarquer en terme d'architecture.

Finalement, la ville est un organe complexe. Québec n'a pas l'effervescence des plus grandes villes canadiennes. La taille imposante du projet Le Phare du groupe Dallaire peut soulever des questions quant à son impact sur le reste du marché immobilier de Québec. Comment réussira-t-on à densifier l'ensemble du boulevard Laurier avec la construction d'une aussi grande superficie commerciale et résidentielle au même endroit? Quelle sera l'influence du Phare sur l'avancement des projets d'écoquartiers précédemment lancés par le maire Labeaume? 

On espère que l'administration Labeaume révisera à la hausse ses critères en matière d'architecture avant de procéder au changement de zonage dans le PPU Ste-Foy, qu'il a créé au travers d'un processus participatif avec la population.

On souhaiterait voir un peu plus d'ouverture de la part d'un acteur aussi important que le groupe Dallaire envers la communauté architecturale de sa province.

Faisons de ces intentions un projet phare, un projet où le quartier sera gagnant.

Raphael Desilets, B. Arch, candidat à la maitrise en ATDR, Québec

Projets abordés:

http://www.archdaily.com/444757/big-s-beach-howe-tower-wins-approval-in-vancouver/

http://www.archdaily.com/551323/3xn-wins-commission-to-design-200-meter-tower-in-sydney/

http://www.archdaily.com/482846/barkow-leibinger-win-competition-for-berlin-s-tallest-high-rise/

http://rivercitytoronto.com

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer