Les Cercles de fermières: 100 ans plus tard, la même passion!

L'auteure souligne les 100 ans des Cercles des... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'auteure souligne les 100 ans des Cercles des Fermières.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Soleil

Il y a 100 ans naissaient les Cercles de fermières du Québec (CFQ), la plus grande association féminine québécoise qui regroupe des femmes de tous âges autour d'une passion commune: la transmission du patrimoine culturel et artisanal. Depuis 48 ans, le cercle de Sainte-Geneviève de Sainte-Foy offre un lieu de rencontre et d'échange pour ses membres, qui s'impliquent activement dans leur communauté.

En 1915, les agronomes Georges Bouchard et Alphonse Désilets ont l'idée de créer une structure pour permettre aux femmes de cultivateurs de parfaire leurs connaissances du travail de la terre, de l'art culinaire et de l'artisanat. Cette initiative est chapeautée par le ministère de l'Agriculture, qui y voit une façon d'enrayer l'exode rural. Le ministère fournit alors aux cercles quelques éléments leur permettant de débuter leur travail d'éducation, comme une ruche d'abeilles et quelques poules pour se familiariser à leur élevage, des graines pour expérimenter de nouvelles possibilités dans le potager et un métier à tisser pour s'initier à l'artisanat. À cette époque, la plupart des cercles n'ont pas de local, les rencontres se font au domicile d'une membre et le métier à tisser se promènent de maison en maison.

Le contexte économique difficile des années 1930 favorise le développement de l'association, qui donne des outils aux femmes pour atteindre l'autosuffisance familiale. L'artisanat devient une source de revenus d'appoint pour le ménage. Après 25 ans d'existence, les CFQ comptent 645 cercles et près de 28 000 membres. Avec le temps, l'association s'émancipe de la tutelle du ministère de l'Agriculture et continue de se développer. Le nombre de membres fluctue beaucoup, atteignant plus de 75 000 à la fin des années 1970. Après 100 ans d'activités, l'association représente quelque 34 000 membres et est fermement implantée dans toutes les régions de la province, autant en milieu rural qu'en milieu urbain.

C'est le 1er novembre 1967 qu'est fondé le cercle de Sainte-Geneviève de Sainte-Foy, le tout premier cercle de Fermières qui voit le jour en milieu urbain. Les premières réunions ont lieu au sous-sol de l'école sur la rue Cherbourg, sur un plancher fait de bois et de terre battue. Artisanes minutieuses, les membres fondatrices choisissent une devise qui reflète leur volonté de perfectionnement: « Bien faire tout ce que l'on fait ».

Les années passent et le cercle s'implique toujours davantage dans sa communauté. Les membres fabriquent des petits pains de Sainte-Geneviève pour la paroisse, confectionnent des bonnets pour les nouveaux nés de la région, font des marionnettes aux doigts pour les enfants hospitalisés, ramassent des fonds pour des fondations comme OLO et Mira... La mission de transmission du patrimoine artisanal est bien présente dans ses activités. Si plusieurs ateliers sont offerts à chaque année aux membres, le cercle a toujours à coeur la transmission auprès des plus jeunes générations. Il participe notamment au concours d'Artisanat jeunesse organisé par le comité provincial des CFQ. Depuis 2009, le cercle de Sainte-Geneviève prend part aux Journées de la Culture afin de faire connaître au grand public la diversité des savoir-faire textiles et le travail acharné qui se cache derrière chaque pièce. L'excellence du travail de ses membres a été de nombreuses fois souligné par des premiers prix remportés tant au niveau régional que provincial. Le cercle organise aussi à chaque année un salon de Noël (novembre) ainsi qu'une exposition annuelle (avril), qui sont deux moments forts de l'année pour les membres ainsi que pour le grand public. Cette année, l'exposition annuelle aura lieu les 11 et 12  avril et sera évidemment sur le thème du 100e anniversaire des CFQ!

Le cercle de Sainte-Geneviève de Sainte-Foy est un lieu de rencontre et un réseau de partage pour plusieurs générations de femmes. Les quelque 90 membres sont outillées et motivées à poursuivre la mission de transmission du patrimoine culturel et artisanal que défendent les CFQ depuis 100 ans, et ce, pour encore longtemps!

Cassandre Lambert-Pellerin, membre du Cercle de Sainte-Geneviève de Sainte-Foy

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer