Terrorisme, islam, paix et autre, etc.

Un mémorial a été érigé près des locaux... (Archives AFP)

Agrandir

Un mémorial a été érigé près des locaux de Charlie Hebdo, à Paris.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Les attentats de Paris du 7 janvier contre le journal satirique Charlie Hebdo démontrent une fois de plus l'ampleur des dégâts que l'humain est capable de commettre lorsqu'il bascule dans la terreur et se transforme en monstre.

Un recul s'impose, pour une revue dans le calme de la situation.

1. Qu'est ce que ces actes traduisent? L'expression d'une forte frustration soutenue de haine et de rage, qui, malheureusement, s'exprime au nom de l'islam.

2. Quelles peuvent être les causes de cette frustration? Les causes sont multiples et se résument aux effets de l'injustice, de l'exclusion et de la déviance sociales, que des sujets peuvent endurer, et aussi à la rencontre du loup recruteur et du dogme aveuglant, ces sujets passent à l'acte pour massacrer tout ce qui bouge.

3. Qui peut commettre de telles atrocités? Des humains à l'origine, qui basculent sous l'effet d'un certain nombre de conditions vers la terreur et se transforment en monstres. Le processus de transformation nécessite beaucoup d'attention, afin d'intervenir en amont et dans les cycles appropriés, si l'on veut réellement s'attaquer à ce fléau de violence.

4. Qu'est ce que ces événements révèlent? Ces événements traduisent le malaise social engendré par les effets de systèmes corrompus, les effets de politiques d'exclusion et les effets de modèles éducatifs et de projets de société en détresse. Ces événements traduisent la crise de l'humanisme qui sombre sous l'effet des guerres et de l'affrontement des cultures. Ils traduisent la faillite de l'éthique et de la morale que les Hommes de foi n'ont pas su épargner de la récupération dogmatique aveuglante. Ils traduisent les effets dévastateurs de l'injustice et de la politique de deux poids et deux mesures. Ils traduisent la force de frappe dont jouissent les marchands de la peur, de la guerre et des armes. Ils traduisent les effets récupérateurs de tous bords et traduisent les effets dévastateurs de la récupération de la religion par les marchands de la mort et de la haine et de son instrumentalisation au profit de la haine et la violence. L'injustice nourrit la haine, et la haine engendre la violence.

5. À qui profitent ces événements? Ces actes profitent aux vendeurs de la peur, aux marchands de la guerre et des armes, d'abord. Ils profitent aux marchands de la stigmatisation et de la xénophobie (les mouvements xénophobes et islamophobes ne cessent de gagner en ampleur depuis, etc.). Ils profitent aux ennemis du dialogue des civilisations, aux ennemis de la diversité et du bien-vivre ensemble. Ils profitent aux ennemis de l'humanisme. Ils profitent aux marchands de l'obscurantisme aveuglant (les mouvements fanatiques et extrémistes ne cessent de gagner en ampleur, etc).

6. Quelles sont les victimes? Ces événements portent atteinte à la vie humaine, à la dignité humaine, à la paix, au dialogue culturel, à la diversité et au bien-vivre ensemble. Ils portent atteinte à l'humanisme et à l'éthique. Ils portent atteinte à l'islam et aux musulmans souillés continuellement par ces gestes. Ces pièges guettent une jeunesse dans le désarroi, qui n'arrive pas à s'en délivrer.

Une fois de plus, force est de constater les effets récupérateurs des événements. La marche de Paris, en dépit de son bon sens, n'a pas échappé au goût de la récupération par les charognards vendeurs de la mort, de la guerre et de l'exclusion, qui eux-mêmes n'hésitent pas à commettre les pires atrocités contre les humains et à bafouer leurs droits (Palestine, et ailleurs.). Les contremarches ailleurs et dans les pays arabes et musulmans, ont vite cédé le pas à l'expression de toutes les frustrations et dérives fanatiques possibles.

Une fois de plus, force est de constater que la liberté d'expression, droit fondamental et inaliénable, cède le pas à tous les amalgames et s'applique à deux poids et à deux mesures. Force est de constater ce que la confusion entre liberté d'expression et offense des autres, peut causer comme torts et malaises, etc. 

Et pourtant, on a appris tout petit, une règle éthique d'or: la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres.

Une fois de plus, force est de constater le phénomène de deux poids et deux mesures. Au même moment, les massacres perpétrés contre des centaines d'humains au Nigeria et au Cameroun n'ont pas soulevé autant d'indignation que les événements de Paris. Il n y a pas si longtemps, d'autres atrocités commises contre les enfants en Palestine et à Gaza; d'autres atrocités commises contre les chrétiens d'Iraq; contre les musulmans du Myanmar (Birmanie), etc., (la liste est longue) n'ont pas soulevé autant d'indignation.

Allons-nous perpétrer chez les générations montantes les effets des mêmes malaises, des mêmes clivages et des mêmes tares, ceux de l'égocentrisme et de l'ethnocentrisme, ceux du choc des cultures et ceux de l'exclusion et de l'injustice, etc.? Certainement pas si l'on veut projeter un demain de paix, d'égalité, de justice, de fraternité et de prospérité.

Y a-t-il moyen que les marchands de guerres assoiffés d'argent et de puissance, puissent trouver une autre source d'enrichissement qui épargne l'humanité et l'environnement; c'est tout le défi qui attend la science pour rimer avec éthique?

Dr Brahim Benyoucef, sociologue, Laval

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer