Soins de fin de vie: cinq ans déjà

Le Québec a de quoi être fier de... (Photo d'archives)

Agrandir

Le Québec a de quoi être fier de ses soins de fin de vie, clament les auteurs.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvon Bureau, Ghislain Leblond

Coprésidents du Collectif Mourir digne et libre

Le Soleil

(Québec) Il est heureux de souligner ces deux jours de décembre 2009; ils vont changer au Québec la face, l'esprit et le coeur des soins de fin de vie.

Le 3 décembre, en conférence de presse, l'opposition officielle péquiste annonce qu'elle présentera une motion portant sur le droit de mourir dignement; elle demandera au gouvernement Charest «d'instituer une commission ad hoc non partisane sur le «droit de mourir dignement» afin de consulter les citoyens et les experts». Quelques heures plus tard, la motion est présentée à l'Assemblée nationale; il y avait eu au préalable une entente des partis. Vu l'énorme importance de cette motion, le leader du gouvernement Jean-Marc Fournier demande que le vote soit reporté et qu'il soit nominal. Le président reporte le vote au lendemain.

Le 4 décembre, il y a présentation de la «Motion proposant la constitution d'une commission ad hoc en vue d'étudier la question du droit de mourir dans la dignité et, le cas échéant, des modalités de son application».   

Le vote nominal a lieu. Les 112 députés se sont levés, l'un après l'autre, pour voter unanimement en faveur. Abstention, aucune. État de choc heureux! Un grand moment de vie parlementaire! Émerge ainsi un événement marquant et porteur. Ce vote unanime, audacieux, responsable, de compassion et de solidarité sera des plus fructueux.

Suit la remarquable et remarquée Commission parlementaire spéciale sur la question de mourir dans la dignité. Consultation de nombreux experts et 29 jours de consultation publique à travers le Québec, entre le 7 septembre 2010 et le 22 mars 2011. En mars 2012, la Commission remet son remarquable rapport Mourir dans la dignité, avec ses 24 recommandations unanimes.   

Le 12 juin 2013, le gouvernement présente son projet de loi 52 sur les soins de fin de vie; un intense travail parlementaire s'en suit. Enfin, la Loi concernant les soins de fin de vie est adoptée très majoritairement le 5 juin 2014. La mise en application de cette Loi 52 aura lieu d'ici décembre 2015.

La création unanime de cette Commission et ses suites ont porté leurs fruits en abondance; ils sont de respect pour tout un chacun, ils sont de compassion et de solidarité. Le Québec a de quoi en être fier. D'autres provinces et pays s'en inspirent déjà. En ce début de décembre, il est des plus agréables de souligner la création de cette Commission  spéciale sur la question de mourir dans la dignité, il y cinq ans. Chez nous et pour nous, la fin de la vie plus libre, plus digne et plus sereine prend vie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer