La SRC française est trop bien ancrée!

Félix Leclerc a fait ses premiers pas d'auteur... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Félix Leclerc a fait ses premiers pas d'auteur radiophonique et fut animateur à Radio-Canada.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Dans le contexte actuel, préserver la SRC devient une entreprise essentielle. Dans la foulée des coupes du gouvernement Harper, il nous reste à encourager toutes les démarches et intiatives qui iront dans le sens de la survie de notre société d'État. Pour ma part, aussi loin que je me rappelle, la radio et la télé française de la SRC auront accompagné mon quotidien.

De trop grands noms ont foulé les planchers de Radio-Canada pour que l'on puisse s'indifférer de la situation précaire dans laquelle se trouve la SRC et ses nombreux employés .

Félix Leclerc y a fait ses premiers pas d'auteur radiophonique et il y fut animateur. Radio-Canada a encouragé dès le départ le talent de Félix. Il a même chanté ses premières chansons à la radio française de Radio-Canada . Il y a écrit et présenté un des premiers téléromans du Québec, soit Nérée Tousignant, diffusé à la fin des années 50.

René Lévesque a assuré de belle façon avec Point de mire au début des années 60, ce qui a contribué à le faire connaître et a lui donné une grande crédibilité dans l'opinioin publique. Judith Jasmin aura marqué toute la société canadienne-française par son immense talent de journaliste, elle qui fut la première femme reporter du Québec.  Lise Payette aura su, tant qu'à elle, nous divertir tout en intelligence avec entre autres, Appelez-moi Lise. Elle nous  aura interpellé avec ses grandes entrevues présentées à la télé de Radio-Canada. Et puis combien d'autres grands noms du Québec ont marqué la société d'État. La liste est trop longue pour l'énumérer ici.

Radio-Canada a fait vibrer mon enfance avec ses émissions tels que Monsieur Surprise, Bobino et la Ribouldingue. Étudiant au Cégep et plus tard à l'université, j'étais un adepte du reporter Pierre Nadeau, le plus téméraire d'entre tous avec ses reportages en plein coeur des conflits à l'étranger. Un pionnier qui aura tracé la voie à de nombreux journalistes, et ce jusqu'à aujourd'hui.

Je souligne ici le talent de sa fille Pascale Nadeau au téléjournal week-end. Je m'ennuie de Bernard Derôme et de son célébre sourire de fin de bulletin. Mais Céline Galipeau a su prendre la relève de belle façon tant sa crédibilité est grande.

Oui, la qualité prime encore et est toujours au rendez-vous à la radio et à la télé française d'IcI Radio-Canada. À la radio, Espace Musique pour moi c'est du bonheur, du vrai bonbon. Et que dire de la place accordée à la qualité de langue française par leurs journalistes, reporters et chefs d'antenne.

La SRC française est trop bien ancrée au Québec pour qu'on ne soit pas préoccupé par l'épisode difficile qu'elle traverse en ce moment. Un pan de notre culture risque de s'effondrer suite aux compressions exagérées du gouvernement Harper qui semble bien déterminé à faire tomber la grande tour du Boulevard René-Lévesque, entraînant avec elle, dans sa chute, les stations régionales. C'est inacceptable !

Yvan Giguère

travailleur culturel, Saguenay

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer