Réforme de la santé: le ministre doit devenir un meilleur vendeur

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette... (Photothèque La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette

Photothèque La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

La Coalition Avenir Québec est d'accord avec l'abolition des agences de santé, l'allègement de la bureaucratie, la réduction du taux d'encadrement et l'intégration des établissements de santé.

Par contre, le ministre de la Santé veut se précipiter dans une importante réforme sans l'avoir bien expliquée à la population, aux patients et aux acteurs du réseau. Il veut procéder trop rapidement, mais malheureusement, plusieurs questions demeurent sans réponse. Bref, le ministre a été un très mauvais vendeur et n'a pas encore clairement démontré en quoi sa réforme sera bénéfique pour les patients.

Même si l'appui de la Coalition Avenir Québec à l'adoption finale de ce projet n'est pas acquis, nous avons, dans un esprit d'opposition constructive, décidé d'aider le ministre à devenir un meilleur vendeur en lui suggérant de nombreuses modifications. Le ministre doit dès maintenant retourner à la table à dessin, refaire ses devoirs et apporter des amendements majeurs pour que nous votions en faveur de ce projet de loi.

Contrairement au Parti québécois, nous croyons que le statu quo n'est pas possible, car dans sa forme actuelle, le réseau de la santé ne livre pas la marchandise. Le temps d'attente est trop long et l'accès aux soins est difficile. Les patients attendent encore en moyenne 17 heures aux urgences et, 20 000 patients poireautent plus de six mois avant de pouvoir se faire opérer. Pour plusieurs patients, l'accès aux soins de santé représente un véritable parcours du combattant.

La CAQ demande des amendements sur cinq aspects du projet de loi. Il faut dépolitiser la gouvernance du réseau de la santé en éliminant le pouvoir du ministre de nommer directement les président-directeurs généraux des établissements, réduire la taille projetée de certains Centres intégrés de Santé et de Services sociaux (CISSS), assurer une représentation locale des usagers, élargir le profil de compétences des membres des conseils d'administration et identifier clairement les articles du projet de loi qui sont transitoires.

Nous demandons aussi des engagements directs du ministre de la Santé pour assurer une certaine vigilance en mandatant le Vérificateur général et la Protectrice du citoyen pour surveiller l'implantation de la réforme. Il doit déposer un plan pour l'intégration des systèmes d'information entre les établissements, afin d'éviter les dépassements de coûts, établir des objectifs, des cibles et des indicateurs de performance pour mesurer la réussite ou l'échec de la réforme et préserver l'autonomie du corps médical à l'intérieur du processus de régionalisation du palier administratif.

Des rumeurs laissent entendre que le gouvernement libéral pourrait forcer l'adoption de ce projet de loi à toute vapeur en suspendant les règles de l'Assemblée nationale. Cela serait totalement irresponsable et injustifié. Le ministre doit corriger le tir, apporter des réponses aux critiques constructives et écarter dès maintenant l'idée d'un bâillon. Le ministre Barrette ne doit pas forcer le jeu, car il risque de plonger le réseau de la santé dans un véritable blocage pour les dix prochaines années.

Éric Caire, député de la Peltrie et porte-parole en santé à la Coalition Avenir Québec

Partager

À lire aussi

  • Pierre Asselin | Le chasseur de primes

    Éditoriaux

    Le chasseur de primes

    Les cadres de la santé et des services sociaux ont appris la semaine dernière qu'un amendement apporté au projet de loi 10, sur la réforme des... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer