Les Québécois devront-ils subventionner les gaz de schiste?

L'exploitation des gaz de schiste soulève les craintes... (Photo Keith Srakocic, AP)

Agrandir

L'exploitation des gaz de schiste soulève les craintes de nombreux détracteurs.

Photo Keith Srakocic, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

L'industrie des hydrocarbures conserve dans la population l'image d'une industrie prospère et ce, malgré l'accumulation de dettes et l'augmentation rapide des dépenses d'exploitation. Cette perception est particulièrement étonnante dans le cas de l'exploitation des gaz et du pétrole de schiste. En effet, selon Bloomberg, depuis 2008, cette filière n'a jamais été rentable aux États-Unis. Le Wall Street Journal précisait qu'en 2012 et 2013, les manques à gagner étaient respectivement de 30 et 11,5 milliards $.

L'exploitation de ces hydrocarbures exige de forer des milliers de puits coûtant en moyenne plusieurs millions $ chacun. La production de ces puits baisse très rapidement. Le géologue J. David Hughes indique dans un rapport récent que le déclin est de 43 % et de 38 % dans les formations de Bakken et de Eagle Ford, ce qui est nettement plus prononcé que la baisse de 5 % dans les puits conventionnels. Il faut donc continuellement forer pour produire... et emprunter massivement pour forer.

Les besoins en capitaux sont énormes et pour les obtenir, l'industrie se base sur la croissance de sa production (obtenue à grands frais) pour propager une image de prospérité. Certains analystes  financiers tels que Steven Kopits (Bloomberg) et Tim Gramatovich remarquent que les investisseurs se nourrissent du rêve pour acheter ces titres spéculatifs et ne font plus de calcul. Cette structure fragile est actuellement sous pression avec la baisse du prix du baril de pétrole. Il en serait de même avec une hausse des taux d'intérêt, avec des mesures serrées visant à contrôler les fuites des puits ou encore avec la croissance du désinvestissement des énergies fossiles.

Au Québec, les compagnies exploitant les gaz de schiste font une offensive pour reprendre les forages. Et pourtant, rien n'indique que cette exploitation sera plus rentable de ce côté-ci de la frontière. Au contraire, alors que l'on compte soutirer uniquement du gaz dans la vallée du Saint-Laurent, les États-Unis délaissent actuellement ce type de secteur moins rentable pour se concentrer sur ceux où la probabilité d'obtenir du pétrole est plus grande.

Si nous ouvrons la porte à cette exploitation qui n'est pas rentable, aurons-nous d'autres choix que de la subventionner? Ferons-nous comme la Colombie-Britannique qui a choisi d'exempter de redevances cette industrie? Ferons-nous intervenir la Caisse de dépôt et placement du Québec en mettant à risque nos investissements pour la retraite?

Actuellement, les énergies renouvelables sont disponibles, plus rentables et plus créatrices d'emplois. C'est ce que montrait récemment - dans le cas du transport - l'étude réalisée pour le compte du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ). Dans ce contexte, et d'autant plus que le gouvernement est dans une ère d'austérité qui touche toute les sphères de la société, les Québécois vont-ils accepter de subventionner une industrie qui n'est pas rentable, qui génère moins d'emplois et qui altère leur santé?

Sébastien Collard, membre fondateur de Recycle ta Caisse$ : Au Québec désinvestissons des énergies fossiles

Québec

Ce groupe considère que les placements dans l'extraction du charbon, du pétrole et du gaz ne peuvent assurer l'avenir des Québécois, car ils nuisent à leur santé. Ses membres veillent à protéger l'avoir des Québécois dans un contexte de transition accélérée de l'économie mondiale vers les énergies renouvelables.

Références :

http://blogs.platts.com/wp-content/uploads/2014/07/Cash-Flow.jpg  

http://online.wsj.com/articles/SB10001424052702304688104579467810326527526

http://www.postcarbon.org/wp-content/uploads/2014/10/Drilling-Deeper_FULL.pdf

http://www.reuters.com/article/2014/08/28/shale-usa-kemp-idUSL5N0QY45020140828

http://thetyee.ca/News/2014/11/04/Tax-Breaks-for-BC-Frackers/

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer