Est-ce que l'Islam est source de violence?

L'Islam demeure une religion de paix, qui vise... (Photo: Archives AP)

Agrandir

L'Islam demeure une religion de paix, qui vise l'épanouissement moral, social et le bien-être des individus et des groupes, affirme l'auteur.

Photo: Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dr Brahim Benyoucef

Expert consultant en urbanisme et en sciences sociales

Le Soleil

(Laval)
Dans la mêlée des terribles événements violents qui ont secoué le Canada ces derniers jours d'octobre 2014, je constate que les médias tendent à mettre l'accent particulièrement sur le phénomène de la conversion à l'Islam des auteurs de ces actes (la radicalisation) même si le lien n'est pas établi et, sur la réaction des musulmans et sur la mise à contribution des leaders religieux musulmans dans la prévention. Cette façon de faire renforce encore davantage l'image déjà largement répandue, depuis au moins septembre 2001, associant par défaut l'Islam et les musulmans au terrorisme.

Ce constat m'interpelle pour plusieurs raisons :

• D'abord, par principe, je déplore et je dénonce fermement ces actes terroristes et toutes les formes de violence, portant atteinte à l'intégrité des personnes et à la dignité humaine, quels que soient les auteurs, les victimes, les lieux et les motifs évoqués;

• Aussi, j'éprouve la crainte de voir l'amalgame s'installer et ouvrir grande la porte à la haine, à la stigmatisation, à la discrimination et à la phobie de l'autre (surtout du musulman), et par conséquent miner l'harmonie du bien vivre ensemble;

• Je ressens vraiment un malaise à être pointé du doigt en tant que musulman; de devoir supporter le fardeau d'une culpabilité liée à un crime que d'autres ont commis au nom de l'Islam et devoir m'en dissocier pour prouver mon innocence, car l'association au crime est établie par défaut;

• À force de voir l'Islam associé au terrorisme, je me dois de poser des questions sur la façon comment il en est impliqué?

Comment l'ange se transforme en monstre?

L'Homme malgré sa force apparente est d'une fragilité étonnante. La perte d'équilibre peut facilement le faire basculer vers la folie en un clin d'oeil. Les cas sont nombreux de ces êtres qui en allure humaine se transforment en monstres, et arrivent à commettre les pires atrocités. Les terroristes de tous bords, les auteurs des massacres et des fusillades, les tueurs en série, etc. de tous les temps et de tous bords, peut importe la cause qu'ils soutiennent, ils souffrent de déséquilibre mental ou bien ils éprouvent une forte colère et un sens aigu de vengeance et de haine, ou bien ils agissent de la sorte pour cause d'une disposition mentale favorable à la violence.

Le lien à la structure mentale et à la façon comment le sujet pense et raisonne, revient dans tous les cas. La psychiatrie, la psychologie et la sociologie n'ont pas livré encore tous les secrets et les énigmes qui entourent l'Homme.

Les portraits dressés révèlent un certain nombre de conditions et traits communs, qui rendent explicable la trajectoire de la métamorphose. Il s'agit d'une série de pièges successifs qui guettent la proie, et finissent par l'entraîner dans la spirale de la violence, il s'agit entre autres de:

• le piège de l'enfance perturbée;

• le piège d'une jeunesse en marge;

• le piège de l'existence dans la confrontation;

• le piège des conditions du milieu;

• le risque d'une personnalité secouée, éprouvée et fragilisée;

• le danger de l'injustice : certains sujets démarrent à ce stade. Tout en ayant vécu une enfance et une jeunesse équilibrées, tout en ayant bénéficié de conditions normales de vie et suivi une scolarité normale et emprunté une voie professionnelle normale, ces sujets peuvent basculer vers la violence à la suite d'une forte épreuve d'injustice;

• le piège de la haine;

• le piège du loup : le loup rusé, intelligent et opportuniste recrute dans ces milieux et ces conditions pour le compte de mystérieuses organisations, des proies faciles, car présentant le profil approprié (personnalité démolie, état suicidaire, personnes en perte de confiance, d'estime, de repères et d'identité et à la recherche d'issue);

• le piège du dogme : rencontre fatale d'une cause qui donne un sens à ses délires. Il y trouve alors, réponse à ses attentes (sens, reconnaissance, place et statut);

• la métamorphose : il se transforme alors d'humain en monstre pour se venger sous l'influence du loup, de tous et de tout, puisant dans le dogme la légitimité de ses actes;

• le danger de l'obscurantisme: la cause pour trouver écho, se choisit une voie dogmatique, pour emprisonner définitivement le sujet et le soumettre à l'exercice de la manipulation. La cause se choisit aussi un discours endurci, radical et suicidaire pour satisfaire les attentes suicidaires de personnalités fragilisées et éprouvées. Le procédé consiste à manipuler d'une façon littérale et superficielle et par voie de raccourcis des textes religieux reliés à des contextes spécifiques; ils sont alors détournés par conséquent de leur sens et vidés de leur foi.

Est-ce que l'Islam est source de violence?

Il ressort ainsi que la cause si elle emprunte un véhicule islamique dans ce contexte, elle n'est pas l'unique facteur et n'intervient qu'à la fin du processus. Ceci confirme que c'est la responsabilité de tous et personne ne doit fuir sa responsabilité. L'Islam demeure une religion de paix, qui vise l'épanouissement moral, social et le bien-être des individus et des groupes. Sa démarche globale vise la protection de cinq domaines sacrés : la foi, l'âme humaine, la dignité humaine, la raison et le patrimoine humain.

Le fait que certains en font une manipulation trompeuse des textes, qui les détourne de leur sens et les vide de leur foi, pour propager l'esprit dogmatique et porter atteinte à la raison, pour des fins de manipulation, de domination et de toute sorte d'intérêt, ceci ne doit pas servir de prétexte pour mettre en accusation l'Islam et les musulmans.

Le fait que certains adaptent certains de ses textes d'une façon trompeuse, en faveur d'un discours endurci, radical et suicidaire pour satisfaire les attentes suicidaires de personnalités fragilisées et éprouvées, ne doit pas justifier la mise en accusation systématique de l'Islam et des musulmans.

Il est clair que la responsabilité de tous est mise en cause. Et, tous doivent s'impliquer dans la projection d'un demain meilleur, où règnent paix, justice, équité et prospérité, pour éviter que l'ange sombre dans le désarroi et succombe sous le charme du loup.

Tous sont interpellés pour réaliser ensemble ce beau et noble projet inclusif de société épanouie et prospère: Individus, groupes, familles, institutions et pouvoirs publics, leaders sociaux, religieux et intellectuels, etc.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer