Point de vue

Le désinvestissement du gouvernement Marois en recherche

Couper dans les universités, aura un impact à... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Couper dans les universités, aura un impact à long terme car bâtir des programmes d'enseignement solides et des équipes de recherche performantes, demande du temps et de la persévérance, soutient l'auteur.

Photothèque Le Soleil

Partager

Le Soleil

Le Fonds de recherche du Québec (FRQ) finance certaines activités de recherche dans les universités québécoises que ce soit en nature et technologie, en société et culture et en santé. Le financement de la recherche au Québec doit favoriser des synergies entre les universités et éviter les dédoublements. Il faut donc éviter, par exemple, de financer plusieurs centres ou équipes sur la même thématique. Or, avant les années 2000, il était usuel de trouver deux centres sur la même thématique.

Il y a un peu plus de dix ans, le gouvernement Landry a mis en place une politique très sensée sur la recherche québécoise qui se résumait à fédérer les forces vives québécoises afin d'aider les chercheurs à aller chercher l'argent de la recherche au niveau des organismes fédéraux. Ainsi, il y a un seul centre de recherche sur l'aluminium au Québec (REGAL); même chose pour les matériaux fonctionnels (CQMF), pour le béton (CRIB) et sur l'étude des environnements partagés intelligents (REPARTI). Tous les centres financés par le FRQ ont augmenté de façon marquée leur financement issu de fonds fédéraux et les chercheurs de différentes universités québécoises travaillent de plus en plus ensemble.

Après consultation de plusieurs directeurs de centre de recherche québécois en nature et technologie, j'estime que pour chaque dollar investi au niveau d'un centre financé par le FRQ, il y a environ 12 dollars investis en recherche provenant du gouvernement fédéral et du secteur privé. Et cet argent, en plus de contribuer à générer des connaissances, génère des emplois au Québec car il finance non seulement des étudiants, mais également des professionnels de recherche, des techniciens, des secrétaires, etc. Diminuer les sommes investies en R-D par le Québec, affectera assurément la performance des chercheurs québécois aux concours fédéraux. Le Québec ne retire pas encore sa part du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie au prorata de la population. Avec les coupes actuelles, il y a de forte chance que nous soyons encore retardés à ce niveau.

Cette politique, initiée par le gouvernement Landry, a été maintenue par le gouvernement Charest avec des ajustements certes, mais somme toute mineure. Mais le changement imposé par M. Duchesne n'est pas cosmétique que ce soit au niveau du FRQ ou au niveau des budgets des universités pour l'année 2012-2013. Couper dans les universités, aura un impact à long terme car bâtir des programmes d'enseignement solides et des équipes de recherche performantes, demande du temps et de la persévérance. La décision de couper plusieurs dizaines de millions dans le budget 2012-2013 des universités, est assez troublante. Couper 30% du budget de recherche du FRQ en nature et technologie est un non-sens. Oui tout le monde doit faire sa part pour équilibrer le budget de la province, mais pourquoi 30% en nature et technologie et 13% en santé ? Pourquoi 13% en société et culture ?

Je tente de comprendre les décisions prises par M. le Ministre et j'ai peine à saisir. Il est clair que l'impact de ces coupures aura des effets à très long terme sur le milieu universitaire et sur la création d'emploi de haut niveau au Québec avec des dollars qui proviennent du gouvernement fédéral. La seule explication qui me vient en tête est, qu'après 100 jours, il ne comprend pas encore le milieu universitaire et celui de la recherche. Et pourtant, il y a beaucoup de personnes compétentes au Québec qui auraient pu l'aider dans sa démarche.

Mario Fafard, PhD, ing.

Professeur et titulaire de la chaire de recherche industrielle CRSNG/Alcoa

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer