Commentaire

Elle jeûne pour pouvoir parler à son premier ministre!

Au Canada, les autochtones parqués dans des réserves... (Photo courtoisie Michel Gourd)

Agrandir

Au Canada, les autochtones parqués dans des réserves sont souvent réduits à l'état d'attraction touristique pour attirer les visiteurs étrangers.

Photo courtoisie Michel Gourd

Partager

Le Soleil

Il n'y a pas de meilleur exemple de l'état de la démocratie au Canada que ce qui se passe actuellement à Attawapiskat. La dirigeante de cette réserve autochtone, Theresa Spence, a entamé une grève de la faim le 11 décembre pour avoir l'insigne honneur de pouvoir parler face à face au premier ministre de son pays.

Dans toute démocratie, le chef élu par le peuple pour le peuple se serait précipité pour aller rencontrer cette citoyenne qui veut lui parler. Mais voilà, le Canada est une monarchie constitutionnelle qui n'utilise que lâchement les principes démocratiques.

Theresa Spence est prise dans un système qui discrimine intentionnellement son peuple. En raison de la Loi sur les Indiens, les premiers habitants du pays y sont actuellement des citoyens de deuxième classe que l'on entasse dans des réserves. Le gouvernement du Canada leur a enlevé tout droit d'acheter ou de vendre leur terre. Toutes les tentatives pour redresser la situation ont échoué. L'entente de Kelowna signée en novembre 2005 entre Ottawa et les dirigeants des Premières Nations, qui devait leur verser 5 milliards de dollars en cinq ans pour rapprocher leur niveau de vie de celles des citoyens ordinaires, a été annulée lorsque le gouvernement conservateur de Stephen Harper a pris le pouvoir en 2006. La succession de crises telle celle d'Oka, de Calédonie, de Listuguj et la plus récente à Attawapiskat, peuvent être attribuées au fait que les autochtones ont subi et continuent à souffrir au Canada d'importantes violations de leurs droits.

Un rapport publié en 1996 par la Commission royale sur les peuples autochtones du Canada montre que les ententes qu'ils ont signées avec le gouvernement n'ont jamais été pleinement honorées. Les traités pour le partage des terres ont été remplacés par des politiques qui ont servi à les en chasser. Les autochtones sont 90 fois plus susceptibles que les autres Canadiens de vivre sans eau courante. Dans les réserves du pays, plus de 10 000 foyers n'ont actuellement pas de plomberie intérieure. Plus de la moitié des réseaux d'aqueduc dans les réserves pose un risque pour leur santé. En juin 2011, la vérificatrice générale du Canada Sheila Fraser affirmait, juste avant de prendre sa retraite, que le gouvernement fédéral avait échoué à mettre des mesures en place pour améliorer les conditions de vie des autochtones.

L'Organisation des Nations Unies a d'ailleurs plusieurs fois dénoncé les politiques canadiennes touchant ses premières nations. La discrimination dont elles sont victimes a été décrite par l'ONU dans un rapport sur les inégalités au Canada. Dans les bureaux mêmes de cet organisme, le 21 mai 2009, la directrice générale du Conseil en Éducation des Premières Nations, Lise Bastien, a aussi dénoncé la politique d'assimilation au Canada. Lors de la dernière crise à Attawapiskat, le Rapporteur spécial de l'ONU sur les droits des populations autochtones, James Anaya, a de plus publié un communiqué dans lequel il affirmait que les habitants de la réserve y vivaient dans d'affreuses conditions sociales et économiques. Globalement, le niveau de vie des autochtones au Canada ne s'apparente pas à celui des autres citoyens, mais plutôt à celui du tiers-monde. Le fait que Theresa Spence doive entamer une grève de la faim pour pouvoir faire ce que les démocraties invitent leurs citoyens à faire montre bien ce qui se passe au Canada.

Michel Gourd

L'Ascension-de-Patapédia

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer