Point de vue

L'état critique de la planète vue de Doha

Les signes de réchauffement de la planète sont... (Photo: AFP)

Agrandir

Les signes de réchauffement de la planète sont de plus en plus apparents et nouvelle catégorie de vagues de chaleur d'une envergure jamais rencontrée auparavant prend présentement de l'ampleur, nous rappelle l'auteur

Photo: AFP

Partager

Le Soleil

La Conférence de Doha qui se tient jusqu'au 7 décembre montre à la suite de Rio+20 que le réchauffement climatique est la tempête parfaite qui va engloutir notre mode de vie.

L'humanité fait actuellement face au premier grand danger planétaire qu'elle a créé. L'espèce humaine, comme d'autres qui l'ont précédée, est confrontée aux conséquences de sa destruction de l'environnement. Le Sommet Rio+20 a montré que la majorité des pays ne sont pas prêts à faire les sacrifices nécessaires pour enrayer le réchauffement de la planète. Le niveau de gaz à effet de serre dans l'atmosphère est déjà 14% plus élevé qu'il devrait l'être en 2020 selon le protocole de Kyoto. La concentration mondiale de dioxyde de carbone est en hausse de 20% par rapport à l'an 2000. Non seulement les États ne respectent pas leurs engagements face au protocole de Kyoto, mais ils les renient de plus en plus. Le 12 décembre 2011, le Canada est devenu le premier État à se retirer de ce protocole. La Russie pourrait prochainement faire comme lui. Pour leur part, le Japon et la Nouvelle-Zélande refusent de participer à un Kyoto II.

Les structures politiques et économiques de la planète empêchent l'humanité d'agir d'une manière cohérente pour réduire l'émission de gaz à effet de serre. Les résultats équilibrés que la Chine espère ne permettront que de reculer l'échéance de quelques années sans conséquence sur le résultat final. La pire hypothèse peut donc être maintenant considérée comme le futur le plus probable de l'espèce humaine. Nous ne pourrons éviter une hausse de la température de la terre de quatre degrés pendant ce siècle.

Les signes de réchauffement de la planète sont de plus en plus apparents. Une nouvelle catégorie de vagues de chaleur d'une envergure jamais rencontrée auparavant prend présentement de l'ampleur. La hausse des températures va entraîner une diminution des réserves alimentaires mondiales. L'élévation du niveau des mers affectera de plus des centaines de millions de personnes. Ironie du sort, en même temps, 43 à 50 pour cent de la population mondiale vivra dans des pays qui souffrent de pénuries d'eau. Cette situation est déjà vécue par un peu plus du quart de cette population.

La chose la plus probable qui fera diminuer ces émissions de gaz à effet de serre sera les conséquences du réchauffement. Plusieurs grands pollueurs comme la Chine et les États-Unis seront dans les prochaines décennies durement touchés par les catastrophes qu'entraînent ces changements climatiques. Ce ne sera pas la réglementation, mais les tempêtes, les ouragans, les inondations et les sécheresses qui empêcheront les industries de polluer en martyrisant leur main-d'oeuvre et détruisant leurs sources d'approvisionnement. Les monstrueuses conséquences humaines de ces catastrophes climatiques à répétition seront la nouvelle norme dans laquelle évolueront nos sociétés.

Comme prévu, l'impact de la multiplication des événements climatiques extrêmes et de la hausse du niveau de la mer sera plus important sur les pays les plus pauvres. À Copenhague, les pays développés se sont déjà engagés à débloquer 100 milliards de dollars par an d'ici 2020 afin d'aider à lutter contre ce changement climatique et s'y adapter. Doha permettra de préciser les mécanismes nécessaires pour le faire. Il faut déjà créer des plans de contingence pour mitiger les conséquences de ces désastres que la race humaine a attirés sur elle-même. Le 4 décembre, des ministres du monde entier devraient venir à Doha pour conclure un nouvel accord. Si le passé est garant du futur, les coupables du réchauffement climatique ne seront pas plus ennuyés demain qu'aujourd'hui pour leurs actions.

Michel Gourd, L'Ascension-de-Patapédia

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer