Point de vue

Le Manège militaire, un mémorial national québécois?

Le Manège militaire.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le Manège militaire.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Il manquait quelque chose à la présentation de la nouvelle maquette du Manège militaire de Québec par le premier ministre Stephen Harper; c'est l'âme du bâtiment.

Bien que nous devons nous réjouir d'un investissement total de 104 millions $ pour sa reconstruction, ce fut un lancement erratique à bien des égards, compte tenu de l'absence de représentants du gouvernement du Québec et d'élus fédéraux non conservateurs. Faut-il s'en étonner?

Pourtant, historiquement ce bâtiment a été financé par des fonds publics, provenant non seulement du gouvernement fédéral, mais aussi du gouvernement provincial et de la Ville de Québec. Pourquoi? Parce qu'à l'origine, il a été construit pour accueillir l'exposition provinciale agricole de 1888. Par la suite, il a été converti en Manège militaire à l'occasion de la guerre des Boers en 1890 et surtout pour permettre au régiment des Voltigeurs de participer au premier grand conflit mondial en 1914.

Alors, pourquoi ne pas lui donner une vocation publique permanente qui en ferait une institution de niveau national? Pourquoi ne pas en faire un mémorial national québécois? Rappelons que l'existence de la nation québécoise est maintenant reconnue officiellement par le parlement fédéral, et la reconstruction du Manège militaire prévue à partir de 2015 devrait se terminer en 2017, année de commémoration de la fondation du Canada en 1867. Quel beau legs à la nation québécoise que de lui offrir un mémorial national en reconnaissance de la participation des Québécois à l'effort de guerre, mais aussi aux héros du Québec!

En effet, un mémorial national est un lieu de mémoire servant à commémorer non seulement la mémoire des militaires qui se sont sacrifiés au combat, mais aussi à se souvenir des grandes tragédies et des personnalités publiques civiles. En plus d'avoir une utilité de recueillement, la grande salle du Manège militaire pourrait servir de lieu de rassemblement pour la fête nationale du Québec et du Canada. Cette salle pourrait regrouper les collections des musées militaires du Québec et traiter de l'histoire de la cité de Champlain, ville militaire fortifiée.

La vocation de mémorial national permettrait au régiment des Voltigeurs de Québec, gardien de ce lieu historique et première milice sous le régime français, d'occuper un rôle central dans la gestion de ce lieu de mémoire militaire et civique. Eugène-Étienne Taché, à l'origine de la devise du Québec «Je me souviens», notamment inscrite au-dessus de la porte de la façade du Manège militaire, serait certainement fier que cette devise serve de porte d'entrée à un lieu de mémoire national.

Jean Baillargeon

Ex-président des consultations publiques sur l'avenir du Manège militaire de Québec

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer