Point de vue

Santé et services sociaux - L'organisation du travail demeure la voie à suivre !

L'amélioration des services dispensés auprès des personnes passe... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'amélioration des services dispensés auprès des personnes passe par une bonification de la qualité de vie au travail, soutient l'auteur.

Photothèque Le Soleil

Partager

Le Soleil

Il aura fallu que des syndicats représentant le personnel oeuvrant dans les soins à domicile se mobilisent contre la façon de faire de Proaction, une firme qui se prétend «chef de file dans la gestion et la productivité des ressources humaines», pour que le gouvernement ouvre enfin les yeux sur une situation aberrante qui pourrit l'organisation des soins à domicile dans plusieurs établissements depuis trop longtemps. Le ministre Réjean Hébert a réagi rapidement et il a demandé un état de situation. Nous saluons cette célérité: il est urgent de s'interroger sur les méthodes d'attribution de contrats, ainsi que les conséquences sur les services et les conditions de travail des personnels. Toutefois, nous espérons qu'on ne jettera pas le bébé avec l'eau du bain.

La réorganisation du travail

Depuis le milieu des années 90, mon organisation, la Fédération des professionnèles-CSN, travaille à implanter une démarche paritaire locale d'organisation du travail dans tous les établissements du secteur de la santé et des services sociaux du Québec. Elles visent à améliorer la qualité et l'efficience des services aux usagers, et l'organisation des services, mais également la satisfaction et la valorisation au travail, de même que l'autonomie professionnelle...

Car nous croyons que l'amélioration des services dispensés auprès des personnes passe par une bonification de la qualité de vie au travail. De plus, pour nous, l'autonomie professionnelle, si chère aux techniciennes, techniciens et professionnèles doit s'accompagner d'une imputabilité. En ce sens, revoir l'organisation du travail peut très bien se faire de façon paritaire. On peut réussir cette démarche et non seulement améliorer les services, mais aussi répondre aux enjeux les plus criants de pénurie de personnel et de surcharge de travail. Nous l'avons d'ailleurs fait, avec succès, à plusieurs reprises.

Proaction

Les travaux découlant d'une démarche paritaire d'organisation du travail peuvent nécessiter d'avoir recours à un consultant externe. Plusieurs font du bon travail et sont aidants. Ce n'est pas le cas de la firme Proaction. Le bilan que nous faisons à la lumière de leurs interventions dans une bonne douzaine d'établissements est négatif, et ce, malgré les millions dépensés. Proaction ne fait pas d'organisation du travail, même si c'est ce qu'ils prétendent. Leur méthode ne peut pas mener aux améliorations que tous souhaitent, tant les établissements, les usagers, les employé-es et leurs syndicats.

Les Agences régionales ont eu avec Proaction une implication et une connaissance à géométrie variable. Nous demandons donc une enquête indépendante et rapide en toute objectivité concernant les méthodes d'attribution de contrats, ainsi que les conséquences sur les services et les conditions de travail des personnels.

Michel Tremblay

Président Fédération des professionnèles (FP-CSN)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer