Mise au point

MISE AU POINT : Une erreur corrigée dès que signalée

Le Soleil

Le Soleil a publié la semaine dernière dans sa version Internet un texte d'opinion intitulé «Pour en finir avec les grèves étudiantes» signé par M. Bernard Guay, qui s'identifiait comme «politicologue de formation et spécialiste du financement des organismes publics et militant anti-grèves de longue date». Nous n'aurions pas dû publier ce texte et nous présentons nos excuses à ceux qui ont été choqués par la diffusion de ce point de vue.

Certains y ont lu en effet une incitation à la confrontation physique entre manifestants favorables au boycottage des cours et au gel des droits de scolarité et étudiants désireux de poursuivre leur session normalement. Il est bien évident que jamais Le Soleil ne cautionnera une incitation à la violence.

Ce n'est évidemment pas ce que nous avions conclu de la première lecture - manifestement trop rapide - de la lettre en question. Toutefois, dès les premières réactions de lecteurs inquiets ou outrés, une deuxième lecture nous a incité à retirer immédiatement ce texte qui n'aura finalement été disponible que quelques heures dans la version Internet du Soleil.

Chacun des 26 lecteurs qui nous a mis en alerte a d'ailleurs reçu une réponse lui indiquant le retrait du texte litigieux. Mais la controverse se poursuit malgré tout.

Peut-on ici poser la question : sur quoi Le Soleil doit-il être jugé dans ce difficile débat autour de la hausse des droits de scolarité? Sur cette erreur avouée et corrigée le plus rapidement possible ou sur l'ensemble de sa couverture journalistique professionnelle, complète et sans parti pris?

Nous avons publié des centaines de textes de nouvelles et d'opinions sur le dossier. Comme c'est notre rôle, nous avons cherché à donner la parole au plus grand nombre de personnes possible, reflétant en ce faisant la diversité des points de vue sur le dossier.

Mais, comme nous le faisait remarquer un lecteur en réponse à notre avis du retrait du texte, la marge est quelquefois mince entre la liberté d'expression et l'abus de celle-ci.

La majorité de ceux qui nous ont interpelé ont apprécié que nous fassions rapidement amende honorable. Quelques-uns ont exigé des excuses. Alors, les voici. Sincèrement.

Pierre-Paul Noreau

Directeur de l'Éditorial

Le Soleil

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer