POINT DE VUE

Où sont-elles, nos victimes d'antan ?

L'auteur soutient qu'un verdict favorable à la plaignante...

Agrandir

L'auteur soutient qu'un verdict favorable à la plaignante pourrait bien refroidir les ardeurs pour la vie à deux de la gent masculine, naturellement encline à dépenser davantage pour elle-même que pour ses enfants.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ceux et celles qui frémissaient de sollicitude à la vue de Donalda, frottant ses planchers à quatre pattes au savon brun tandis que l'indifférent Séraphin comptait ses écus, ressortiront sans doute leur mouchoir. Celles qui, par ailleurs, trouvent que les hommes fuient l'engagement n'ont pas fini d'user le leur. En effet, la récente saga judiciaire intentée par «Lola», cette mère monoparentale de trois enfants réduite à la mendicité avec une maigre pension de 420 000$, nets d'impôts, pourrait changer les normes des séparations survenant dans un contexte d'union de faits. Comment survivre avec si peu?

Rappelons que Madame, sans doute émue par le sort des gagne-petit tels que son chauffeur, son jardinier et ses domestiques, a décidé de briser le silence et de demander une pension de 50 M $ afin de  joindre les deux bouts. Une autre militante, Heather Mills, a déjà obtenu 40 M $ de Sir Paul McCartney, milliardaire égocentrique semblable à «Éric», l'ex que tout le monde connaît, mais dont il faut taire le nom.

Comme 95% des payeurs de pensions alimentaires dans un contexte marital sont des hommes, et que 90% s'acquittent de leurs obligations, un verdict favorable à la plaignante pourrait bien refroidir les ardeurs pour la vie à deux de la gent masculine, naturellement encline à dépenser davantage pour elle-même que pour ses enfants. Cette récente dénonciation énergique de l'égoïsme patriarcal émane de l'avocate de la martyre, Anne-France Goldwater, personnage haut en couleurs, dont le look vestimentaire et capillaire évoque RBO et les réparties, un téléroman oublié signé Lise Payette.

Redoutable avocate, Mme Goldwater l'est davantage pour sa cliente qu'envers la partie adverse.  Grâce à elle, aucune mauvaise langue ne pourra plus assimiler sa protégée à l'espèce bovine de sexe féminin. La juriste l'a déjà fait, comparant Madame à une vache reproductrice. Ne comprenant sans doute pas la portée humanitaire de cette audacieuse analogie, Me Nicole Gibeau, présidente du conseil d'administration de l'École du Barreau du Québec, a bien sévèrement réprimandé Me Goldwater. L'incompréhension étant le sort des grands esprits, cette dernière s'est également fait ramasser par la juge Carole Hallée, pour ses sorties publiques concernant une affaire jugée à huis clos. Faut-il être assez procédurière? Et la cause des femmes dans tout ça?

Ce nouveau chapitre s'ouvrant sur une ex-conjointe dépossédée et une justicière bafouée vient illustrer à quel point le sort des femmes est précaire au Québec. N'avons-nous pas été suffisamment sensibilisés à la suite de l'affaire Julie Couillard, cette victime d'un ministre insensible et de tous les conjoints mafieux qui l'ont précédé, sans compter le cas des animatrices et lectrices de nouvelles spoliées de Radio-Canada, ni oublier le drame de nos adolescentes et, affirment maintenant les CALACS, de nos femmes adultes, manoeuvrées à leur insu par l'hypersexualisation véhiculée par les médias? Un autre drame humain, tragiquement, se dévoile peu à peu à notre regard horrifié.

Le vent qui souffle avec rage dans cette vallée de larmes ne devrait pas nous faire oublier un détail, accessoire sans doute, mais tout de même important: le droit des enfants issus des unions de fait à l'aide financière directe nécessaire à leur bonheur et à leur réalisation.

 

Olivier Kaestlé, Trois-Rivières

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer