Québec a un problème

La voiture de Mohamed Labidi a été incendiée à... (Facebook)

Agrandir

La voiture de Mohamed Labidi a été incendiée à 1h30, le 6 août.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Combien de temps aurait-il fallu aux corps policiers pour débloquer dans leur enquête si des islamistes mettaient le feu à la voiture d'une personnalité politique québécoise? Aurait-on eu autant de réticence à qualifier un tel acte de haineux?

La police de Québec doit s'ouvrir les yeux et déployer plus d'efforts pour endiguer un discours qui enfle sur les réseaux sociaux, qui se radicalise, et des acteurs qui ne se limitent plus au Web pour donner libre cours à leur intolérance. 

Québec a un problème, et la seule façon de le reconnaître c'est d'y consacrer des ressources. Elle n'est pas la seule, c'est une réalité qui se manifeste à Sept-Îles comme à Montréal, ou en Alberta. 

Non, Québec n'est pas plus raciste qu'elle n'est xénophobe, mais ici comme ailleurs l'intolérance se normalise, elle s'organise et elle se manifeste de plus en plus par des actions. Ces gens qui accusent les mosquées de propager l'extrémisme font étrangement la même chose dans le temple virtuel que leur offre Facebook. Les pages de Bernard Gauthier, des groupes ultranationalistes ou anti-immigrations sont pleines de gourous et de fidèles qui célèbrent le même culte, écrivent un évangile qui prône justement ce qu'ils reprochent aux musulmans : le rejet de l'autre. 

On ne peut pas se fermer les yeux quand des individus se rendent dans le voisinage d'une mosquée pour intimider des citoyens et injurier ceux ou celles qui sont de croyance musulmane comme cela vient de se produire dans le quartier où se trouve le Centre culturel islamique. 

Le nombre d'actes haineux est en augmentation à Québec, et en particulier à la mosquée, même après les attentats. 

Le journal The Gazette a obtenu des chiffres de la police municipale, qui montrent que les gestes à caractère haineux ont plus que doublé en un an, passant de 25 en 2015 à 58 en 2016. Le corps policier ne fournit cependant pas de détail sur la nature des actes. Combien ciblaient la religion ou l'islam en particulier? La Ville ne fournit pas de données là-dessus. On ne dit pas non plus combien de ces enquêtes ont abouti. Jusqu'à preuve du contraire, elles n'ont rien donné.

Admettre l'existence d'un phénomène de radicalisation ne fait pas de Québec une ville raciste. C'est plutôt le contraire. Tant qu'on ne prend pas les moyens pour s'assurer que ce mouvement reste marginal, on lui donne une chance de prendre de l'expansion. Et c'est exactement ce qu'il fait présentement. 

On a toutes les raisons de croire que ni la Ville ni la police ne prennent ce phénomène avec le sérieux qu'il mérite. Il faut confier cette responsabilité à un ou des enquêteurs, fournir de la formation aux policiers et policières et traduire en justice les auteurs de ces actes. Il n'y a pas d'autre façon d'envoyer un message clair de dissuasion. 

Et pour que cela se fasse, il doit y avoir une volonté politique, qui n'est pas là présentement. Le maire Labeaume a fait preuve de son leadership en faisant débloquer le dossier du cimetière musulman. Il doit cependant aussi reconnaître que ce même dossier a servi de prétexte à ceux qui ont incendié la voiture du président du Centre culturel islamique. 

La police n'en détient peut-être pas la preuve, mais le message était sans équivoque compte tenu des gestes posés au cours des derniers mois. Les auteurs de ces crimes ne visent qu'une chose : utiliser la peur pour réduire au silence des citoyens. Et si nous ne prenons pas les moyens nécessaires pour les amener devant le tribunal, ils gagneront.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer