ALENA: pourquoi se presser?

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia... (La Presse canadienne, Alex Panetta)

Agrandir

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, est à Washington pour le début officiel des pourparlers sur l'Accord de libre-échange nord-américain.

La Presse canadienne, Alex Panetta

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / La renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) est officiellement entamée. Les trois partenaires ne partent pas du même besoin et n'ont certainement pas les mêmes priorités, mais puisque les dés sont lancés, autant jouer le jeu.

Il n'y a pas d'autre urgence à cette renégociation que celle d'un président qui a cruellement besoin de marquer des points sur le plan politique. Cela ne veut pas dire pour autant qu'une mise à jour de l'accord n'était pas justifiée. Après un quart de siècle elle devait s'imposer tôt ou tard, mais simplement pas dans les termes que M. Trump a choisis. 

Le président américain a pu sembler être en position de force, au lendemain d'une victoire électorale qui a pris le monde entier par surprise. Sa menace de se retirer purement et simplement de l'Accord a pu aussi donner cette impression, mais il a dû se rendre à l'évidence qu'un retrait unilatéral causerait plus de tort que de profits à l'économie de son pays. 

L'ALENA a favorisé la croissance des échanges entre les trois pays, un commerce qui a plus que doublé entre 1993 et 2016. L'intégration des économies a fait en sorte que les investissements américains au Canada sont passés de 40 à 270 milliards $ pendant cette même période, pendant qu'ils augmentaient de 1,2 à 16 milliards $ au Mexique. 

Les entreprises qui ont pris ces décisions veulent protéger leurs investissements. Même si elles sont prêtes à améliorer l'entente, elles n'ont aucun intérêt à ce qu'un changement brusque de politique crée de l'instabilité et l'insécurité dans les échanges commerciaux

Mais surtout, plus le temps passe et plus M. Trump risque de se voir coincé entre les attentes qu'il a créées chez son électorat et la difficulté de livrer la marchandise dans les délais aussi serrés que ceux qu'il s'est fixés. Des trois partenaires, il est celui qui ressent le besoin le plus pressant de montrer des gains, pour les élections de mi-mandat qui approchent à grands pas. Ce n'est pas un avantage dans cette partie de poker. C'est un sérieux handicap. 

Et s'ajoute un autre facteur qui était difficile à prévoir lorsque le président a annoncé cette renégociation, soit l'érosion de son capital politique. Le taux d'insatisfaction à l'endroit de ce politicien iconoclaste n'en finit pas de grossir, et les propos qu'il a tenus mardi, quand il s'est porté à la défense des groupes néonazis qui ont manifesté à Charlottesville, ont rendu sa position encore plus fragile face au Congrès. 

Rien n'annonce un renversement de cette tendance, au contraire. M. Trump a maintes fois démontré que sa stratégie favorite, lorsqu'il se sent coincé, était de provoquer encore plus. 

Et si l'enquête du procureur spécial Robert Mueller débouche sur des révélations embarrassantes pour lui ou son entourage, il lui sera de plus en plus difficile d'user de son influence pour conclure un marché qui n'inclut pas seulement le Canada et le Mexique, mais aussi la Chambre des représentants et le Sénat. 

Des élections auront lieu au Mexique en 2018, cela ne laisse que quelques mois pour marquer des points dans un dossier complexe qui ressemble à un jeu de domino continental. 

Dans ces conditions, ni le Canada ni le Mexique n'ont intérêt à se presser pour satisfaire aux attentes du président Trump. Il viendra peut-être un temps où même leurs vis-à-vis américains en arriveront à cette conclusion.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer