Décloisonner la science

La volonté de décloisonnement, entre chercheurs et population,... (123RF/Yanlev)

Agrandir

La volonté de décloisonnement, entre chercheurs et population, entre disciplines aussi, s'est clairement exprimée dans le cadre de la consultation que le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, vient de conclure avec touspourlarecherche.com.

123RF/Yanlev

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Les sorties et les consultations du scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, ne font pas souvent les manchettes. Le responsable des trois fonds de recherche du Québec déploie pourtant des efforts considérables pour établir des ponts entre son monde et la population québécoise.

Et tout indique qu'il n'est pas le seul. Cette volonté de décloisonnement, entre chercheurs et population, entre disciplines aussi, s'est clairement exprimée dans le cadre de la consultation qu'il vient de conclure avec touspourlarecherche.com. 

Le Soleil a participé à l'exercice et je me suis retrouvé, lundi, assis à la même table que lui avec une trentaine de citoyens, d'étudiants, de professionnels de la recherche, venant du secteur collégial comme universitaire, à parler des grandes orientations qui devraient guider les décisions des trois grands fonds québécois (Santé, Nature et Technologie, Société et Culture). 

Un grand nombre de ceux et celles qui sont intervenus ont plaidé pour que la science soit mieux communiquée et expliquée au public; qu'on fasse plus pour inciter les jeunes à s'y intéresser (tiens, ça me rappelle le projet de Maison de la Science...); et aussi qu'on implique le public et les citoyens - et les patients aussi - dans la démarche scientifique elle-même. 

Ces idées ne datent pas d'hier, mais on voit que la nouvelle génération de chercheurs est encore plus préoccupée par la portée sociale de ses travaux, de s'assurer que leurs recherches profitent à la communauté, et que cette même communauté ait son mot à dire dans la définition des objectifs et des moyens à prendre pour les atteindre. Ils redoutent le piège du vase clos scientifique. 

On a proposé à M. Quirion de faire de la Gaspésie un «laboratoire d'expérimentation» sur l'utilisation du numérique pour permettre le maintien à domicile des aînés. La région possède le taux le plus élevé au Québec de citoyens de 45 ans et plus - 60 % -  à travers un territoire vaste et de faible densité démographique qui subit des coupes de services.

Mais cela exige d'offrir une formation de base des outils numériques. Ce genre de projets requiert la collaboration de plusieurs disciplines, en travail social, en éducation comme en informatique. 

Stéphane Roche, professeur en sciences géomatiques à Laval, a très bien exprimé le dilemme : «Quand on veut traiter les grandes problématiques de société, on doit agir quelque part entre les disciplines. C'est là que se fait l'innovation, mais c'est infaisable si les programmes restent confinés aux disciplines.»

Les conseils d'administration des trois fonds doivent trouver une façon d'inclure ces préoccupations dans leur planification. Ces institutions jouent un rôle essentiel dans le développement des carrières scientifiques, plus de 40 % de leurs subventions sont destinées à la relève, a rappelé M. Quirion. C'est un rôle important quand on sait qu'un étudiant au doctorat sur deux ne se rendra pas au bout de son parcours. M. Quirion a d'ailleurs indiqué qu'on songe à permettre de terminer le programme en quatre ans au lieu de trois. 

Les trois Fonds doivent trouver un point d'équilibre arbitraire entre la recherche fondamentale et la recherche interdisciplinaire. M. Quirion a mentionné qu'un programme à venir cet automne invitera les chercheurs à proposer des projets de collaboration entre des disciplines qui, plus souvent qu'autrement, ne se parlent pas entre elles. Le nom du programme est bien choisi :  Audace.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer