Aménager la forêt les yeux fermés

On dépense entre 200 et 300 millions $ par... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

On dépense entre 200 et 300 millions $ par année au Québec en travaux d'aménagement des forêts.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Un chapitre entier du dernier rapport du Vérificateur général du Québec (VG) présentait les conclusions d'un audit de performance des travaux d'aménagement des forêts (sylviculture) en terres publiques, qui relèvent du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Vous n'en avez probablement pas entendu parler, c'est un sujet plutôt aride sur lequel les médias ont l'habitude de glisser. Mais cette partie du rapport soulève un grave problème: le Ministère n'a pas une idée précise de ses objectifs en matière d'aménagements, et surtout, il n'a pas les moyens de savoir s'il les atteint ou non. 

C'est sérieux parce qu'on dépense entre 200 et 300 millions $ par année pour ces travaux. Et le même problème avait été soulevé par le Vérificateur en 2002. Quinze ans, deux régimes forestiers et quelque 3 milliards $ plus tard, les choses n'ont guère évolué. 

«Le processus menant au choix des travaux sylvicoles ne permet pas de prendre les meilleures décisions afin de maximiser les retombées de ces travaux, constate le VG cette année. Il n'y a pas d'engagement à réaliser tous les traitements sylvicoles définis comme conditions de succès...»

Et encore: «Le MFFP ne sait pas si les investissements sylvicoles des dernières décennies ont donné les résultats escomptés. Le peu de suivis d'efficacité réalisés ne permet pas de déterminer les interventions à mettre en oeuvre pour que le rendement escompté demeure réaliste.» Le rapport insiste à plusieurs reprises sur l'absence d'indicateurs pour mesurer l'impact des travaux effectués.

Mais le vrai problème, c'est que trop de joueurs se contentent du statu quo. 

Les deux plus gros acteurs dans ce secteur, l'industrie papetière et le Ministère, ont assumé à tour de rôle la responsabilité des travaux d'aménagement. Le temps serait peut-être venu de faire les choses autrement. 

Dans son Livre vert sur la forêt, présenté en 2008, le ministre d'alors, Claude Béchard, voulait donner plus de pouvoirs à des acteurs régionaux, afin de «mettre en place une gestion intégrée et territoriale des ressources de la forêt publique, d'ici cinq ans». 

La question, c'est d'abord de savoir à quelle échelle une structure de gestion de la forêt assurerait-elle que les bonnes décisions soient prises, qu'on évite la multiplication des structures, et qu'il y ait une réelle reddition de comptes? Parce que ça n'est pas le cas actuellement.

Plusieurs croient qu'au-delà du territoire de l'unité d'aménagement, il est impossible d'avoir une connaissance adéquate des réalités du terrain pour assurer un aménagement optimal.

Et surtout, qui devrait le faire? Dans le rapport qu'il avait déposé en 2015, le président du Chantier sur la production de bois, Robert Beauregard, constatait qu'il «n'y a pas en ce moment suffisamment d'imputabilité pour assumer les conséquences des choix d'aménagement...»

Il proposait la mise sur pied, à titre expérimental, de «Sociétés d'aménagement forestier - Fournisseurs intégrés de ressources» (SAFFIR), des sociétés mixtes - privées/publiques - qui seraient responsables de l'aménagement, de la coupe et de la vente du bois sur un territoire forestier.

Cette idée a été mise sur la glace et l'industrie ne fait aucune pression pour que ces entreprises voient le jour, mais si le gouvernement est sérieux dans sa volonté de tirer le maximum de ses forêts, il devrait s'y pencher sérieusement.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer