L'implosion de la présidence Trump

Non seulement Donald Trump mine la confiance des... (AP, Pablo Martinez Monsivais)

Agrandir

Non seulement Donald Trump mine la confiance des alliés envers les États-Unis, mais il sème en même temps la division et le chaos au sein de ses troupes, réduites à défendre un homme qui les contredit à chaque tweet.

AP, Pablo Martinez Monsivais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Donald Trump a survécu, contre toute attente, à un nombre incalculable de gaffes et de mensonges qui auraient tué n'importe quel autre politicien. Mais son propre piège est en train de se refermer sur lui.

Il a plongé son pays dans l'embarras en révélant à l'ambassadeur russe des secrets d'État sur la lutte à l'État islamique. Non seulement il mine la confiance des alliés envers les États-Unis, mais il sème en même temps la division et le chaos au sein de ses troupes, réduites à défendre un homme qui les contredit à chaque tweet

Aucune organisation ne peut soutenir un rythme aussi incessant de crises, surtout qu'elles sont le produit de l'incompétence d'un chef incapable de mesurer les conséquences de ses actions ou trop paresseux pour s'y préparer. Dans son cas, on peut inverser le proverbe : au royaume des borgnes, c'est l'aveugle qui est roi aujourd'hui. Toute la puissance et le prestige de son poste ne servent plus, désormais, qu'à flatter l'ego et la vanité d'un leader immature. Il dilapide des secrets d'État dans le seul but d'impressionner des visiteurs, quand ce ne sont pas ses ennemis. 

C'est la marque d'un bien petit homme de vouloir autant se mesurer par le regard des autres.

Mais le président des États-Unis a fait pire encore que de se ridiculiser à la face du monde entier. Il a tenté de faire dérailler l'enquête sur la collusion entre son équipe et la Russie. Si les accusations d'obstruction se confirment, sa position sera bientôt intenable. Les révélations dans ce dossier s'accumulent de façon quotidienne. On découvre les pressions qu'il a exercées sur le directeur du FBI, avant de le congédier; la connaissance qu'il avait des contacts entre Michael Flynn, son conseiller à la sécurité, et l'ambassadeur de Russie, alors qu'il a toujours prétendu le contraire; les liens financiers entre ses entreprises et les banques russes; sans oublier les conflits d'intérêts criants entre son cercle familial et ses fonctions politiques.

Ce ne sont que quelques-uns des boulets que cette administration traîne partout avec elle. Jusqu'ici, presque miraculeusement, elle parvient à fonctionner tant bien que mal. Mais le vent tourne. 

Des fissures commencent à apparaître tout autour de lui. Quelques membres du congrès changent de discours, réalisant qu'ils ne peuvent plus le suivre sans mettre en péril leur propre carrière. Viendra peut-être un temps où leur réélection dépendra de la force avec laquelle ils auront tenté de remédier au problème que pose ce président hors de contrôle.

Tous marchent sur un fil de fer, coincés entre une base qui soutiendra le président quoiqu'il advienne, alors qu'un bloc moindre, mais grandissant d'électeurs réalisent qu'ils risquent de payer cher pour ses politiques.  Lorsque ces élus sentiront que la balance commence à pencher en faveur de leurs opposants démocrates, leur allégeance envers Trump ne tiendra plus à rien. 

La nomination, mercredi, d'un ancien chef du FBI comme procureur spécial pour enquêter sur une éventuelle collusion entre des proches du président et la Russie, a de quoi semer la panique au sein de son équipe. Depuis une semaine, même les chroniqueurs conservateurs commencent à évoquer des scénarios d'«impeachment», et réfléchir à une éventuelle succession. 

Donald Trump n'est pas mort, pas encore, il a démontré jusqu'ici une résilience quasi inhumaine. Mais la réalité c'est qu'il ne peut tout simplement pas survivre à son propre chaos.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer