Publier ou ne pas publier?

Le cortège de François Hollande et Emmanuel Macron... (AP, Emilio Morenatti)

Agrandir

Le cortège de François Hollande et Emmanuel Macron lors des cérémonies soulignant le 72e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, lundi.

AP, Emilio Morenatti

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le pillage des boîtes courriel de partis politiques est en voie de devenir une figure imposée de toute grande campagne électorale. C'est bien de pillage dont on parle ici. Une fuite n'est pas la même chose qu'un vol. Ces milliers de courriels, provenant de comptes personnels et professionnels d'une dizaine de membres de l'équipe Macron, n'ont pas été coulés de l'interne par un membre mécontent ou un lanceur d'alerte. Ils ont été volés, purement et simplement.

Les outils d'hameçonnage utilisés étaient sophistiqués et visaient des membres stratégiques de l'équipe. Cette attaque était une action délibérée, avec des moyens importants, pour faire déraper la campagne Macron. Ce fut un pétard mouillé, en bout de ligne, mais le contenu des messages importe beaucoup moins que la méthode employée.

Il est très difficile de ne pas y voir la main du renseignement russe, qui trouve là une occasion de coaliser une mouvance d'extrême droite à l'échelle du globe, un écosystème de groupes plus ou moins marginaux qui ne demande qu'à voir grandir son influence. 

Mais le piratage de données informatiques pose un problème entièrement nouveau aux médias d'information. Que faire avec ces informations, obtenues illégalement, une fois qu'elles sont disséminées sur le web? Quel est notre rôle?

Le fait qu'une information soit rendue publique ne constitue pas en soi une obligation à la répéter. Le travail des journalistes est aussi de s'interroger sur la pertinence, quand ce n'est pas la légalité, d'une information. Faire le choix de ne pas publier est beaucoup plus difficile que l'inverse.

Il y a une différence entre travailler avec une source qui cherche à alerter le public sur des malversations et relayer une masse de documents qui ne constituent rien d'autre qu'une gigantesque «partie de pêche» dans le but de manipuler l'opinion publique, et qui contiennent des renseignements personnels n'ayant rien à voir avec la politique. 

C'était précisément le cas avec les courriels de l'équipe Macron, et les médias français ont eu la présence d'esprit de ne pas toucher à ce matériel pendant la période de silence imposée par la loi avant le jour du vote. 

La désinformation est comme du sable mouvant. Le simple fait de répéter une information, même pour la contredire, suffit à causer un tort, car plus on tente de désamorcer une nouvelle, plus on s'enlise en y faisant écho.

Le temps et l'énergie qu'on consacre à ces fausses fuites ont aussi pour effet de reléguer à l'ombre d'autres questions, d'autres enjeux électoraux plus importants. Ce sont alors les hackers, quels qu'ils soient, qui dictent le dialogue électoral. Est-ce vraiment ce qu'on veut?

Il faut se donner des moyens pour protéger nos mécanismes démocratiques dans ce nouvel environnement. La France l'a fait avec un Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale, qui fait de la sécurité informatique un domaine de souveraineté nationale, pour répondre « à l'augmentation en quantité et en sophistication des cyberattaques contre les systèmes d'information d'entreprises nationales et de l'État ». Elle l'a fait aussi avec la création en 2009 de l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (ANSSI).

Le Québec et le Canada ont intérêt à s'inspirer de cet exemple pour mettre en place une structure cohérente et efficace, parce que dans l'état actuel des choses, notre défense est dispersée et désorganisée.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer