Un budget pour tuer le temps

Le budget Morneau de 2017 ressasse plusieurs annonces... (La Presse canadienne, Justin Tang)

Agrandir

Le budget Morneau de 2017 ressasse plusieurs annonces du budget précédent, et la plupart des nouvelles mesures annoncées ne seront mises en oeuvre qu'à plus long terme.

La Presse canadienne, Justin Tang

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le budget Morneau de 2017 semble conçu d'abord et avant tout pour gagner du temps. Les grandes mesures ont été annoncées en 2016 et Ottawa continue essentiellement sur cette lancée. L'incertitude crée par l'élection de Donald Trump incite à la prudence, voire à l'attentisme en matière de fiscalité. Et comme la Banque de l'infrastructure au Canada, annoncée en 2016, ne sera pas en fonction avant l'an prochain, le budget est muet sur les projets d'infrastructure de Montréal (REM) et de Québec (SRB).

Le gouvernement arrive à mi-mandat et il semble plus préoccupé, à ce stade, à garder le cap qu'à ouvrir de nouveaux chantiers. Garder le cap signifie aussi que les déficits sont appelés à devenir la norme pour les décennies à venir. Ottawa utilise cette stratégie comme une forme d'investissement dans la croissance future. 

Les États-Unis sont en déficit chronique depuis la fin des années 60. Ça n'en fait pas nécessairement un modèle à suivre. Nos deux économies sont totalement différentes, tant par l'échelle que par leur composition, mais leur exemple nous rappelle que pour un gouvernement, l'équilibre budgétaire ne peut être un absolu. L'économie américaine renoue aujourd'hui avec la croissance, et c'est l'indicateur sur lequel il faut se concentrer.

Mais il y a un risque à marcher ainsi sur un fil de fer. Au mieux, le Canada espère, dans un avenir prévisible, maintenir sa dette et son déficit à leur niveau actuel par rapport au PIB. Mais d'autres crises vont, tôt ou tard, ébranler l'économie mondiale. Serons-nous alors condamnés à voir gonfler la dette sans avoir les moyens de la réduire ensuite?

Plus la dette sera importante et plus nous serons sensibles à toute hausse des taux d'intérêt, qui monopoliserait alors une part plus importante des ressources financières de l'État. C'est un pari qui se justifie peut-être, mais il vient avec une part élevée de risques.

Il vaut néanmoins mieux investir en innovation et en technologie que de rechercher la rédemption économique dans le secteur pétrolier et minier au détriment des autres secteurs. La croissance des emplois, aux États-Unis encore une fois, est plus forte dans le secteur des technologies que dans les autres. Grâce à l'apport de Silicon Valley, la Californie à elle seule forme la 6e économie au monde, devant la France, qui compte une population deux fois plus importante. 

Ce n'est certes pas l'État qui a créé cette puissance économique, c'est l'entreprise privée, mais sa force n'en repose pas moins sur la recherche et l'innovation. 

Le ministre des Finances veut aussi utiliser le levier budgétaire et fiscal pour exercer une influence sur le développement social, sur l'égalité hommes-femmes et pour soutenir les communautés autochtones. Mais là encore, l'impact sera fonction de l'effort consenti. Le budget 2017 ressasse plusieurs annonces du budget précédent, et la plupart des nouvelles mesures annoncées ne seront mises en oeuvre qu'à plus long terme. 

Le Tribunal canadien des droits de la personne a déclaré, en janvier 2016, Ottawa coupable de discrimination à l'endroit des enfants autochtones. Mais hier encore, pendant que M. Morneau déposait un budget qui n'offrait rien de plus dans ce dossier, la Société de soutien à l'enfance et à la famille des premières Nations du Canada se retrouvait devant ce même tribunal pour forcer le gouvernement à agir. 

Et comme l'a plaidé leur avocat, il faut maintenant juger Ottawa «sur ses résultats, et pas sur ses efforts».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer