N'ayons surtout pas peur des mots

Il est temps de reconnaître qu'il existe un... (AP, Andres Kudacki)

Agrandir

Il est temps de reconnaître qu'il existe un courant hostile, au Canada comme ailleurs, à l'endroit des citoyens de confession musulmane, et qu'on se doit de le documenter pour permettre au gouvernement d'agir, écrit notre éditorialiste.

AP, Andres Kudacki

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le débat qui se tient à la Chambre des communes autour de la motion M-103, sur le racisme et la discrimination religieuse systémiques, est un peu surréaliste, pour ne pas dire davantage.

Les conservateurs s'étaient ralliés, en octobre 2016, à une première motion, purement symbolique celle-là, qui condamnait l'islamophobie. La motion avait été adoptée unanimement, non sans mal, et dans une certaine indifférence. 

Le texte déposé par la députée libérale Iqra Khalid en décembre dernier, soit bien avant la tuerie à la mosquée de Québec, n'a lui-même pas une si grande portée, mais il a l'avantage de proposer des moyens concrets pour justement mieux cerner ce problème. En ce sens, il constitue la suite logique de la motion adoptée il y a quatre mois. Alors, où est le problème?

Le problème, c'est que certains candidats à la chefferie du Parti conservateur essaient de se faire du capital politique sur le dos de nos concitoyens de confession musulmane. Chris Alexander, Kellie Leitch, Brad Trost et Pierre Lemieux ont tous récemment participé à un ralliement organisé par un groupe d'extrême droite, The Rebel, contre la motion. 

La façon dont ils s'y opposent ne fait pourtant que confirmer son bien-fondé. L'exagération et la campagne de peur qu'ils endossent peuvent toutefois être qualifiées d'islamophobes, en raison de la désinformation à laquelle ils se livrent. Un des participants au ralliement affirmait que si jamais la motion devenait loi, ce dont il n'est nullement question soit dit en passant, «cela pourrait signifier deux ans de prison pour quiconque critique l'islam». D'autres brandissent le spectre d'une «police de la pensée».

Maxime Bernier s'abreuve aux mêmes sources quand il endosse, comme il l'a fait, l'idée que l'adoption de cette motion revient à accepter l'esprit de la sharia et que celle-ci menace notre liberté d'expression. 

La liberté d'expression est garantie par la Charte des droits et libertés, et aucune motion ne peut y changer quoi que ce soit, ce que le député de Beauce sait parfaitement bien. 

Ce sont des arguments insensés qui ne visent qu'à attiser la peur afin de marquer des points dans cette course à la chefferie. Le Parti conservateur, s'il s'entête à courtiser l'extrême droite de cette façon, risque d'y perdre sa crédibilité, et son âme. Il y a une distinction entre marquer des points sur l'échiquier politique et alimenter la xénophobie avec de faux arguments. 

Leur opposition à la motion signifie que ces candidats étaient bien d'accord pour dénoncer l'islamophobie en 2016, à condition de ne rien devoir faire pour y remédier. 

Cette hésitation est à déplorer, au moment où il faut se montrer solidaires de nos concitoyens musulmans. Personne n'a soulevé ces questions lorsque le Parlement canadien a adopté à l'unanimité, en 2015, une motion pour combattre l'antisémitisme. Personne n'a craint que cela nous empêcherait de critiquer les politiques d'Israël en matière de colonies ou la discrimination exercée par certains groupes orthodoxes juifs à l'endroit des femmes. Ou que cela menaçait notre propre liberté d'expression. 

Il est temps de reconnaître qu'il existe un courant hostile, au Canada comme ailleurs, à l'endroit des citoyens de confession musulmane, et qu'on se doit de le documenter pour permettre au gouvernement d'agir. M-103 ne propose rien de plus. Ce n'est vraiment pas le temps d'avoir peur du mot «islamophobie».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer