Partager la magie des Olympiques

Le Brésil devrait dépenser dans les environs de... (AFP, Adrian Dennis)

Agrandir

Le Brésil devrait dépenser dans les environs de 2 milliards $ pour assurer la sécurité des visiteurs et des athlètes pendant les Jeux olympiques.

AFP, Adrian Dennis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Nous, les Québécois - pas seulement les Montréalais -, avons un rapport particulier aux Jeux olympiques. Ceux de 1976 constituent toujours, 40 ans plus tard, la référence en matière de désastre financier. Et depuis l'arnaque des Jeux de Salt Lake City, on comprendra que nous soyons un peu moins sensibles, ou plus cyniques, que d'autres au chant des sirènes du CIO.

L'olympisme incarne ce que l'humanité peut faire de mieux et de pire à la fois. Un mélange inégal de rêve, de dépassement, de réalité et de désillusion. Pendant ces deux semaines de compétitions, le rêve et le dépassement l'emportent sur le reste. 

Mais quel sera l'héritage de Rio? On le saura une fois que l'euphorie sera retombée, mais on peut déjà dire qu'il ne sera pas à la hauteur des promesses faites aux citoyens de la ville par le comité organisateur, qui n'a pas tenu les engagements mis de l'avant pour obtenir la faveur du Comité international olympique. 

Rio est une ville où le contraste entre des extrêmes de richesse et de pauvreté est criant. La tenue des Jeux olympiques aurait dû être une occasion de rétrécir le fossé qui sépare les deux, ça n'a pas été le cas. 

Dans une des plus anciennes favelas de la ville, Morro da Providencia (la colline de la providence), les citoyens auraient voulu qu'on leur offre de meilleurs services sanitaires et d'alimentation en eau. L'argent qui devait être utilisé à cette fin a plutôt servi à construire une gondole, un joujou plus utile aux touristes qu'aux résidents. Plus de 200 familles ont dû être délogées pour son aménagement et les citoyens n'auront de toute façon pas les moyens de s'offrir les billets lorsque le service sera privatisé, après la tenue des jeux. 

Cet exemple illustre une dynamique des Olympiques, qui se répète presque immanquablement. Les retombées profitent plus aux promoteurs et aux compagnies de construction qu'à quiconque. Les favelas serviront de décor, de couleur locale le temps des célébrations. 

Le pays devrait dépenser dans les environs de 2 milliards $ pour assurer la sécurité des visiteurs et des athlètes pendant la durée de l'événement, deux petites semaines. Non seulement cet argent ne profitera pas aux citoyens ordinaires de la ville, il sera peut-être même utilisé contre eux par des services policiers qui hériteront d'un équipement digne des forces militaires. Dans un pays où les rapports entre les défavorisés et la police sont trop souvent marqués par la violence et la mort, ce développement n'annonce pas vraiment une amélioration. 

Les Jeux olympiques valent-ils ce qu'ils coûtent aux citoyens du pays hôte? La réponse est non, sauf en de très rares exceptions. C'est cette équation qu'on doit changer, et ça ne se fera pas tant que la structure du CIO restera ce qu'elle est. Le Comité international olympique est à l'olympisme ce que Bernie Ecclestone est à la formule 1. Il n'a de comptes à rendre qu'à lui-même. 

Difficile, après avoir été aussi critique sur cet événement, de parler de sa magie. Et pourtant...

Ces deux semaines le sont, magiques. Parce qu'elles nous montrent jusqu'où on peut aller quand on se donne corps et âme à une passion; quand on veut défendre son honneur et celui de son pays avec autre chose que des armes; affronter des adversaires qui sont avant tout des amis. Cette magie vaut bien la peine qu'on se batte pour elle, et qu'on exige du CIO qu'il se montre à la hauteur, afin que tous en bénéficient.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer