Le jour où l'Europe s'est arrêtée

Les votes sur le Brexit sont comptés.... (Agence France-Presse)

Agrandir

Les votes sur le Brexit sont comptés.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / La construction d'une Europe unifiée, ouverte, inclusive vient de se terminer. Le rêve des survivants de la Deuxième Guerre mondiale risque de se lézarder, au lendemain du référendum par lequel les Britanniques ont décidé de quitter l'Union européenne.

David Cameron a joué avec des forces qui le dépassaient. Il croyait pouvoir contrôler cet incendie, allumé pour remporter l'élection de 2015. Aujourd'hui, il regarde la livre sterling descendre en flammes, perdant 10 % de sa valeur en quelques heures à peine. La valeur des propriétés à Londres a aussi chuté de plus de 10 %, passant de 4500 $ à 4000 $ le pied carré.

Cette défaite aura un impact sur l'investissement et sur l'emploi. Qui a envie, aujourd'hui, d'investir au Royaume-Uni?

La dynamique qui prévalait depuis les débuts de l'unification de l'Europe vient, pour la première fois en plus de 50 ans, de s'inverser. Cette victoire des eurosceptiques donne des munitions aux partis d'opposition, ainsi qu'aux partis d'extrême droite en France, en Italie et aux Pays-Bas, qui demandent déjà leur référendum. La question sera au coeur des élections qui s'annoncent, en France notamment.

Ce résultat fait aussi le bonheur de Donald Trump, qui avait choisi ce jour précis pour se rendre en Écosse. Ce qui se passe aux États-Unis tient de la même bêtise, de la même imprudence. Tant les médias que le parti républicain voulaient profiter de la visibilité d'un candidat iconoclaste, croyant pouvoir se débarrasser de lui au moment voulu. Ils réalisent aujourd'hui que leur créature échappe totalement à leur contrôle.

David Cameron est pris à son propre piège, et pas seulement lui. Le chef travailliste Jeremy Corbyn, qui a défendu l'Union européenne du bout des lèvres pendant la campagne référendaire, est désormais contesté dans son parti.

La Grande-Bretagne vient de sauter dans le vide, littéralement. Les forces qui ont voulu ce retrait n'ont aucun plan pour la suite des choses, aucune idée de la façon dont va se dérouler la réaction en chaîne qu'ils ont provoquée, et dont ils sont aujourd'hui les témoins impuissants.

Les faiblesses de l'Union européenne ne doivent pas être sous-estimées. Trop de citoyens jugent qu'ils n'ont aucun contrôle sur les décisions qui ont un impact sur leur vie, et cette campagne négative n'a pas permis de faire valoir les avantages de l'unification. Les derniers sondages en ont aussi encouragé plusieurs à utiliser leur vote pour protester, croyant que le statu quo l'emporterait en fin de compte. Le réveil est brutal.

La Grande-Bretagne, elle, est plus divisée que jamais. Divisions entre groupes d'âge, les jeunes étant plus favorables à l'intégration,et entre régions aussi - Londres s'est prononcée en faveur du maintien, comme l'Irlande du Nord et, surtout, comme l'Écosse, à qui David Cameron avait promis le maintien au sein de l'UE, lors du référendum sur l'indépendance.

La première ministre, Nicola Sturgeon, a rappelé hier que le parlement écossais se réservait le droit de procéder à un nouveau référendum sur l'indépendance si les promesses faites en 2014 n'étaient pas tenues. M. Cameron a annoncé qu'il quittera son poste dans les prochains mois, comment son successeur parviendra-t-il à concilier toutes ces forces qui menacent d'écarteler le pays?

Le Royaume-Uni reste une des grandes puissances économiques dans le monde, mais il y aura un prix à payer pour la période d'instabilité qui s'amorce. Et il sera lourd.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer