Des Jeux olympiques comme les autres

Chacun des Jeux suscite le doute avant les... (Archives AP, David J. Phillip)

Agrandir

Chacun des Jeux suscite le doute avant les cérémonies d'ouverture, mais il faut reconnaître qu'avec Rio, on est probablement devant un sommet.

Archives AP, David J. Phillip

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / La préparation des Jeux olympiques de Rio se poursuit normalement. C'est-à-dire que le gouverneur de l'État a déclaré un état d'urgence financière, à deux mois de l'ouverture, et six mois après avoir déclaré un autre état d'urgence, pour son système de santé.

L'histoire olympique se répète avec une fiabilité mécanique, tellement ses effets sont prévisibles. Les coûts explosent, les villes et les pays hôtes s'endettent pour aménager des infrastructures qui ont moins à voir avec les besoins de leur population que les caprices d'un petit groupe de privilégiés, à commencer par les membres du Comité international olympique (CIO).

Les revenus ne couvriront qu'une faible part des coûts subis, et un pourcentage abusif ira dans les coffres du CIO, qui n'assume en échange aucun risque dans l'opération, ni responsabilité pour les dérapages.

La déresponsabilisation du CIO empêche celui-ci de tirer les leçons des erreurs commises à répétition par les villes hôtes. Un article publié au printemps par l'American Economic Association («Going for the Gold: The Economics of the Olympics») conclut qu'en vertu des règles actuelles, les Jeux olympiques ne peuvent être que massivement déficitaires, sauf dans de très rares exceptions, comme à Los Angeles en 1984.

La débâcle des Jeux de Montréal avait eu le même effet sur les candidatures, à l'époque, que l'explosion des coûts à Sotchi. Aucune ville ne voulait des Jeux de 1984, sauf Los Angeles, qui a alors pu dicter ses conditions. La ville a ainsi pu utiliser son vieux Colisée pour les cérémonies et les compétitions d'athlétisme, une leçon que le CIO s'est empressé d'oublier.

Sans un rapport de forces équilibré entre la ville hôte et le CIO, l'exercice est contaminé par la surenchère, la corruption et la mégalomanie.

Chacun des Jeux suscite le doute avant les cérémonies d'ouverture, mais il faut reconnaître qu'avec Rio, on est probablement devant un sommet. Les catastrophes et les scandales s'enchaînent à un rythme que même Montréal n'aurait pu égaler.

Des spécialistes en santé publique ont demandé l'annulation des Jeux, qui risquent d'encourager la propagation du virus Zika dans des pays qui, autrement, auraient pu l'éviter.

La présidente du Brésil, Dilma Roussef, a été écartée de son poste par ses adversaires dans ce qui a toutes les allures d'un coup d'État.

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a décidé, la semaine dernière, de prolonger la suspension de la fédération russe d'athlétisme (RUSAF), ce qui n'empêchera pas pour autant les athlètes de participer aux Jeux, à certaines conditions.

Ce n'est pas un hasard si les Jeux se déplacent vers des pays en voie de développement. Les populations des pays riches ont conscience de la démesure et des risques de l'exercice, et elles ont aussi plus de moyens d'influencer les décisions de leurs gouvernants. Les populations de la Chine, du Brésil ou de la Russie n'ont pas ce privilège.

Il y a quelque chose d'immoral dans cette orgie de dépenses. Le monde entier ira fêter aux frais du Brésil, alors que le pays est en proie à une grave récession qui menace d'engloutir les progrès des dernières décennies. Qu'est-ce que nous allons célébrer au juste quand on sait que la majorité de la population affronte une réalité impitoyable? Il serait temps que ça change.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer