On peut faire mieux que ça

Tout bien considéré, l'accrochage provoqué par Justin Trudeau... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Tout bien considéré, l'accrochage provoqué par Justin Trudeau au beau milieu du Parlement aura peut-être été une bonne chose, puisqu'il a permis d'enrayer l'escalade à laquelle on assistait depuis quelques jours entre l'opposition et le parti au pouvoir.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le Parlement canadien n'appartient ni au premier ministre ni au parti qui y détient la majorité des sièges. Il appartient d'abord aux citoyens qui les ont élus. Le rappel s'impose, non pas à cause du geste déplacé de Justin Trudeau, mais parce que, comme tous les gouvernements qui l'ont précédé, le Parti libéral a voulu abuser de son statut majoritaire pour contourner les mécanismes parlementaires.

Plusieurs, parlementaires comme journalistes, ont rappelé jeudi qu'au Parlement, tous les élus sont égaux, au-delà de leur rôle au sein du gouvernement ou de l'opposition.

Le gouvernement Trudeau est confronté à des échéances serrées pour le projet de loi C-14 sur l'aide médicale à mourir, mais il n'est ni le premier ni le dernier à devoir résoudre ce genre de problème. La solution imaginée par le leader du gouvernement pour faire en sorte que le projet soit adopté avant la date limite, la motion no 6, était digne des pires excès de l'administration Harper. C'est tout dire.

Tout bien considéré, l'accrochage provoqué par M. Trudeau au beau milieu du Parlement aura peut-être été une bonne chose, puisqu'il a permis d'enrayer l'escalade à laquelle on assistait depuis quelques jours entre l'opposition et le parti au pouvoir. 

Si le premier ministre ne s'était pas mis les pieds dans les plats de façon aussi spectaculaire, son leader en Chambre n'aurait probablement pas retiré la motion qui donnait les pleins pouvoirs à son parti, ou à tout le moins il ne l'aurait pas retirée aussi rapidement. 

Hier, Dominic LeBlanc a battu en retraite, après que son chef a présenté les excuses auxquelles on était en droit de s'attendre. M. Trudeau a reconnu ses torts, et deux fois plutôt qu'une, puisque le retrait de la motion revenait à reconnaître le rôle qu'elle a joué dans la dégradation du climat. L'opposition n'est pas à l'abri de tout reproche non plus.

Cet incident marque un tournant dans l'opinion populaire. La lune de miel avec M. Trudeau, pour autant qu'une telle chose existe, est terminée. Lundi, le gouvernement a failli perdre un vote sur un projet de loi (Air Canada), à la suite d'une manoeuvre de l'opposition. 

«Toutes ses promesses de faire de la politique différemment, le respect du Parlement, des députés, des comités, tout ça s'est envolé parce que son ego a souffert lundi», observe avec raison l'ex-président de la Chambre et député conservateur Andrew Scheer. 

On le voit aussi avec le processus qui se met en branle sur la réforme électorale. Au lieu d'innover, de proposer une formule apolitique de consultation, le gouvernement libéral s'enlise dans les mêmes querelles stériles de procédures qui risquent d'empoisonner la démarche. 

Ce à quoi on assiste illustre le tort causé par des gouvernements successifs qui refusent de se plier aux règles du jeu démocratique. La chef intérimaire de l'opposition, Rona Ambrose, a su élever le ton depuis qu'elle occupe son poste, mais on ne peut que grincer des dents quand on l'entend dire que le premier ministre actuel «traite la démocratie comme un désagrément». Sur ce plan, les conservateurs ne sont en position de faire la leçon à personne. 

Le gouvernement libéral et le premier ministre ont corrigé le tir à temps. Cela confirme que la volonté d'améliorer le ton est réelle. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer