Réinventer le PQ, encore une fois

Ce rebrassage de cartes au PQ ouvre peut-être... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Ce rebrassage de cartes au PQ ouvre peut-être de nouvelles possibilités pour des candidats qui ne se sont pas manifestés en 2015. On évoquait lundi à RDI le nom de Véronique Hivon.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le Parti québécois aurait certainement pu faire l'économie d'une autre crise existentielle, aux allures de mélodrame. Mais la démission du chef de l'opposition n'est pas pour autant la pire chose qui pouvait arriver à la formation souverainiste.

Personne ne pouvait rester insensible à la douleur qu'on pouvait lire sur le visage du chef péquiste, lundi. Il y avait un contraste presque brutal entre celui qui s'est adressé aux médias, au bord des larmes, et le politicien qu'on a vu au cours des derniers mois, qui donnait enfin l'impression d'être à l'aise dans le rôle qui était le sien.

Autant la dimension humaine a été déterminante dans son choix, autant l'onde de choc qu'il a provoquée est politique. La personne qui prendra sa succession à la tête du Parti québécois, une fois que la poussière sera retombée, sera la sixième à assumer cette fonction depuis 2000. Ce n'est pas un signe de santé. Aucun leader, depuis Lucien Bouchard, n'est parvenu à redonner au parti le lustre de ses années de jeunesse.

M. Péladeau part avant d'avoir pu compléter la stratégie qu'il voulait déployer. Le PQ poursuivra-t-il la création de l'Institut de recherche sur l'autodétermination des peuples et des indépendances nationales (IRAI)? L'équipe embryonnaire, sous la direction de Daniel Turp, trouvera-t-elle chez les autres responsables du parti le soutien nécessaire pour mener à bien ce projet?

Pierre Karl Péladeau avait aussi amorcé un rapprochement avec les autres formations politiques pour tenter de rallier autour du PQ non seulement les forces souverainistes mais aussi les opposants aux politiques néo-libérales du gouvernement Couillard.

Mais le chef lui-même était l'un des principaux obstacles au succès de sa propre démarche. Son retrait de la vie politique ouvre de nouvelles portes. C'est la raison pour laquelle ce départ inattendu ne sera pas nécessairement une catastrophe pour un parti qui peine à remonter la pente après une défaite sans précédent.

Douze mois se sont écoulés depuis que les membres du Parti québécois ont choisi M. Péladeau pour diriger la formation et peu de choses ont vraiment changé pendant cette brève période, si ce n'est que la cote de popularité de M. Péladeau a baissé au profit de celle de François Legault. Ce n'est pas exactement ce que ses partisans attendaient de la venue en politique d'un homme d'affaires qui dirige l'une des plus importantes entreprises dans le secteur des médias au Québec.

Son départ place le parti dans une situation délicate sur tous les plans : financier, humain, politique. Qui aura encore de l'appétit, parmi les candidats défaits il y a tout juste un an, pour se lancer dans une autre course éreintante?

Ce rebrassage de cartes ouvre peut-être de nouvelles possibilités pour des candidats qui ne se sont pas manifestés en 2015. On évoquait lundi à RDI le nom de Véronique Hivon, mais celui qui ressentira sans doute la plus forte pression sur ses épaules sera Jean-Martin Aussant, dont l'appel à mettre fin à «tous les exils, géographiques ou intellectuels», résonne encore.

Il incarne, mieux encore que le président de Québecor, les valeurs sur lesquelles repose cet espoir, mais il a tourné le dos à la politique précisément pour les raisons qu'invoque aujourd'hui M. Péladeau. En écoutant la déclaration du chef péquiste, il a dû se dire qu'il n'a pas eu tort.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer