Un gouvernement en perte de crédibilité

Philippe Couillard et Sam Hamad lors du dernier... (Photothèque Le Soleil, Érick Labbé)

Agrandir

Philippe Couillard et Sam Hamad lors du dernier remaniement ministériel

Photothèque Le Soleil, Érick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Depuis l'arrivée au pouvoir de l'équipe libérale menée par Philippe Couillard, il semblait que rien ne pouvait traverser l'armure. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. La centralisation tous azimuts menée par M. Barrette dans le réseau de la santé, les coupes en éducation, dans les services de garde, dans l'aide aux démunis, les déboires successifs de deux ministres de l'Éducation, Yves Bolduc et François Blais, rien de tout ça n'avait sérieusement ébranlé son gouvernement.

M. Couillard le doit en grande partie à la faiblesse de l'opposition, qui a la plupart du temps détourné vers elle l'attention des médias, pour les mauvaises raisons. Ce n'est plus le cas.

Il a peut-être cru qu'après avoir atteint l'équilibre budgétaire et remanié son cabinet, il pourrait commencer à préparer le terrain pour une réélection. Si oui, il a aujourd'hui des raisons de déchanter.

Le reportage de l'émission Enquête sur les rapports entretenus par Sam Hamad avec Marc-Yvan Côté a causé un tort considérable à l'image du gouvernement comme à celle du premier ministre, qui a mis trop de temps à réagir à cette histoire. Le Conseil du trésor est une pièce maîtresse dans l'échiquier ministériel, et la mise à l'écart, même temporaire, de M. Hamad constitue un recul majeur. 

Il faudra attendre le rapport que doit préparer le Commissaire à l'éthique et à la déontologie pour en savoir plus sur le rôle joué par M. Hamad dans cette affaire. Les éléments obtenus par Radio-Canada nous éclairent sur les agissements de l'ex-ministre Marc-Yvan Côté, mais on n'a encore aucune preuve documentée de ce qu'a fait ou n'a pas fait M. Hamad. Il reviendra au Commissaire de lever le voile sur cette partie de l'intrigue.

Il est encore trop tôt, donc, pour porter un jugement définitif sur son comportement, mais sa réaction au lendemain de la diffusion du reportage a démontré qu'il n'était pas en mesure d'assumer, au Conseil des ministres, la responsabilité de l'administration gouvernementale.

S'il avait compris et assumé les principes d'éthique et d'intégrité qui doivent guider la conduite d'un membre du Conseil des ministres, il aurait réfléchi avant de qualifier cette affaire de «pétard mouillé». Il aurait mesuré toute l'importance du problème que présentaient les courriels de Marc-Yvan Côté. Si, comme il l'a soutenu, il pense réellement que ses confidences à propos des subventions de son propre ministère ne posent pas problème, ça laisse croire que c'est peut-être lui, le problème. C'est beau la naïveté, mais pas quand on est responsable du Conseil du trésor.

La réaction à cette affaire est d'autant plus forte qu'elle suit de peu les accusations portées contre Nathalie Normandeau et le même Marc-Yvan Côté. Les travaux de la commission Charbonneau avaient déjà sérieusement abaissé notre seuil de tolérance envers le laxisme, les conflits d'intérêts et le favoritisme. Ces nouveaux développements viennent de l'anéantir. 

Philippe Couillard a fait de Sam Hamad, qui s'était rallié à lui pendant la course à la chefferie du Parti libéral, un de ses lieutenants. Il se trouve maintenant devant un choix assez simple, finalement : ou bien il privilégie son amitié et sa dette politique envers un collègue; ou bien il privilégie la crédibilité de son gouvernement. Parce qu'au rythme où vont les choses, elle s'effrite rapidement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer