Protégeons les droits, d'abord

Les lois doivent être les mêmes pour tous,... (Archives La Presse)

Agrandir

Les lois doivent être les mêmes pour tous, sans distinction de race, de classe ou de religion.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Personne n'a trouvé le remède infaillible pour contrer la radicalisation, pour empêcher des jeunes d'être leurrés par les intégristes musulmans. Ce qu'on sait, par contre, c'est que la répression à elle seule ne suffit pas.

Cette semaine le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, revient à la charge avec sa proposition d'amendement du projet de loi 59 afin, notamment, de permettre au Tribunal des droits de la personne de dissoudre les corporations religieuses radicales.

L'objectif que poursuit M. Legault avec sa proposition est sans doute défendable, mais pourquoi diable, chaque fois qu'il s'agit de restreindre les droits et libertés au nom de la sécurité, veut-on confier ce travail au Tribunal des droits de la personne?

Quelqu'un devrait prendre le temps de se renseigner sur l'histoire du tribunal. C'est la Commission des droits de la personne, dont le mandat, rappelons-le, est de promouvoir et d'assurer le respect des droits et libertés définis dans la Charte, qui a créé ce tribunal «doté du pouvoir d'en faire cesser les violations».

Demander au tribunal de priver des individus et des groupes de ces mêmes droits, c'est lui demander d'aller à l'encontre de sa mission.

Ce ne sont pas les raisons qui manquent pour s'attaquer aux discours haineux, à ces groupes qui déforment la religion musulmane pour se fabriquer une idéologie violente, à la fois meurtrière et suicidaire.

Mais la violence à laquelle nous avons été confrontés, au Québec et au Canada, depuis bientôt une semaine, n'est pas l'exclusivité des musulmans. Au contraire, c'est leur communauté qui en est la victime.

Une mosquée a été incendiée en Ontario, des femmes ont été attaquées, battues. Un Québécois a causé tout un émoi avec une vidéo dans laquelle il menace de tuer des Arabes. Le pétard lui a explosé au visage, mais le message passe malgré tout. Un autre Québécois a diffusé les adresses de toutes les mosquées montréalaises, invitant à les «pirater».

Pendant le débat sur le port du niqab, le groupe Pegida a fait circuler une pétition demandant la déportation immédiate de Zunera Ishaq, la femme qui a contesté devant les tribunaux la directive émise par Citoyenneté et Immigration Canada.

Devrait-on aussi adopter des mesures pour dissoudre les groupes qui tiennent ces discours, comme on veut pouvoir le faire pour les mosquées? Voilà un terrain glissant sur lequel Québec aurait intérêt à ne pas trop s'avancer.

Le projet de loi 59 a le mérite de cibler tout discours haineux ou prônant la violence, quel qu'il soit. Lorsqu'un gouvernement légifère, il doit éviter de cibler des groupes en particulier, les lois doivent être les mêmes pour tous, sans distinction de race, de classe ou de religion.

Cela ne signifie pas pour autant que l'État ne peut pas s'attaquer au cancer que constitue l'intégrisme religieux, mais l'arsenal législatif n'est pas la bonne façon de mener cette bataille, parce qu'il risque d'y avoir des dommages collatéraux.

Il faut surtout y consacrer des ressources, mettre sur pied des programmes, établir de bonnes relations avec les communautés, assurer que l'information circule efficacement, dans les deux sens, en d'autres mots établir un lien de confiance.

Si une famille craint de voir un des siens être happé dans cette spirale, c'est de l'aide qu'elle ira chercher. Si tout ce qu'on lui offre, c'est la répression, nous serons tous perdants.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer