Grande noirceur et petite révolution

Des fonctionnaires du ministère des Affaires extérieures ont... (La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick)

Agrandir

Des fonctionnaires du ministère des Affaires extérieures ont réservé un bel accueil à leur nouveau patron, le ministre Stéphane Dion, le 6 novembre dernier, à Ottawa.

La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Il a suffi d'une semaine, depuis leur entrée en fonction à Ottawa, aux nouveaux ministres fédéraux pour se démarquer nettement des politiques du gouvernement Harper. C'est beaucoup plus qu'un simple changement de ton, d'autant plus que cette volonté de renouveau est perceptible des deux côtés de la Chambre.

La chef intérimaire du Parti conservateur, Rona Ambrose, n'a pas perdu de temps, elle non plus, pour donner l'exemple à son caucus. Moins de 24 heures après avoir été choisie pour assurer l'intérim, elle se faisait photographier en compagnie de la nouvelle ministre de la Justice libérale, Jody Wilson-Raybould, à qui elle offrait son aide pour lutter contre la violence faite aux femmes. Le lendemain, elle annonçait son appui à l'enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées, un revirement complet de la position défendue par son parti jusqu'ici.

La semaine dernière, des fonctionnaires du ministère des Affaires extérieures ont réservé un accueil triomphal au nouveau ministre, Stéphane Dion, et au premier ministre Justin Trudeau. Ils se sont même permis de huer les journalistes qui posaient des questions sur le statut de ses collègues féminines, désignées ministres d'État.

Un tel étalage de partisanerie surprend chez un groupe d'employés qui a un devoir d'impartialité, mais il trahit avant tout un sentiment d'exaspération de la fonction publique par rapport au régime Harper. Le nouveau gouvernement libéral est accueilli comme une bouffée d'air frais, une petite révolution qui met fin à des années de black-out idéologique.

Le premier geste des libéraux a été d'annoncer le rétablissement du formulaire long du recensement, aboli en 2010 par l'ex-ministre Tony Clement, qui a d'ailleurs fait son mea-culpa. Cette décision des conservateurs, au-delà de sa valeur symbolique, a eu des conséquences bien réelles pour toutes les institutions qui ont besoin d'avoir accès à des données fiables.

Le virage s'est aussi manifesté par la seule présence, la fin de semaine dernière à Paris, de la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, aux travaux préparatoires à la conférence sur le climat, boudés jusqu'ici par Ottawa. Cette entrée en scène annonce un renouveau diplomatique.

Le Canada se doit de donner l'exemple s'il prétend exercer une influence sur l'issue de ces négociations. La ministre a réitéré l'intention du gouvernement libéral de fixer un prix aux émissions de carbone et s'engage à convoquer les premiers ministres provinciaux dans les trois mois qui suivront la conférence. Ces conférences fédérales-provinciales sont essentielles au bon fonctionnement du système canadien. 

Le ministre fédéral de l'Immigration, John McCallum, a annoncé que le gouvernement allait restaurer complètement les soins de santé aux réfugiés, mettant ainsi fin à l'une des politiques les plus mesquines de l'ère Harper.

Lundi, les toiles d'Alfred Pellan ont retrouvé leur place dans le hall d'entrée de l'édifice du ministère des Affaires étrangères. Ces oeuvres d'art avaient été mises au rancart pour faire place à un portrait de la reine Élisabeth II, un geste qui nous ramenait à l'époque colonialiste. 

Il y avait certainement eu de la résistance aux valeurs du gouvernement précédent. La seule façon de neutraliser cette opposition était d'imposer un contrôle méthodique de l'appareil gouvernemental, de tenir en laisse la fonction publique, les diplomates et les scientifiques. Cette époque est enfin révolue.

Partager

À lire aussi

  • Gilbert Lavoie | <i>Et l'aéronautique, M. Trudeau?</i>

    Gilbert Lavoie

    Et l'aéronautique, M. Trudeau?

    CHRONIQUE / Le premier ministre Justin Trudeau a pris l'initiative, la semaine dernière, de dévoiler les mandats accordés à chacun de ses ministres.... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer