Les coupes à l'aveuglette

Le ministre de l'Éducation, François Blais... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le ministre de l'Éducation, François Blais

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Après avoir laissé flotter la possibilité que le siège social de l'Université du Québec (UQ) soit aboli ou affaibli, le ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, François Blais, a alimenté les rumeurs sur l'avenir de l'université à distance de l'UQ, la TELUQ.

Sa déclaration selon laquelle il n'y a pas de scénario d'abolition «pour le moment» n'allait pas calmer les inquiétudes. Le ministre ne «veut pas donner d'indication» pour dire si la TELUQ sera maintenue.

La TELUQ à elle seule représente 8 % de toutes les inscriptions au réseau de l'Université du Québec. Les femmes composent près de 70 % de la population étudiante. En 2013, la TELUQ comptait 18 500 étudiants, la plupart à temps partiel. Les étudiants viennent surtout de la grande région de Montréal et de la région de Québec. Ce service, comme ceux des autres universités, répond à une population scolaire aux prises avec des contraintes d'horaires.

Québec vient de nommer la directrice générale de la TELUQ, Ginette Legault, au poste de sous-ministre adjointe à l'Enseignement supérieur. Le quotidien La Presse nous apprend qu'on lui a confié le mandat de lancer une réflexion collective «sur l'organisation et le développement de la formation à distance, qui aura un impact important sur l'offre actuelle en formation à distance dans l'ensemble des établissements».

C'est Mme Legault elle-même qui avait donné ces précisions dans une lettre aux 300 employés de la TELUQ. Le reste du Québec aimerait peut-être savoir ce qu'il en est exactement, mais on en est réduit à faire l'exégèse des indices que M. Blais sème ici et là.

Pour ce qui est du siège social, il parle d'éliminer les «dédoublements administratifs». Lesquels? On ne sait trop. Selon lui, la réduction des pouvoirs du siège social permettrait de «renforcer les universités en région», ce qui est loin d'être évident. C'est l'union, et non la division, qui fait la force.

Devant tous les scénarios qui circulent, le réseau de l'UQ, et pas seulement lui, se mobilise pour défendre une institution devenue essentielle au développement du Québec, qui fêtera ses 50 ans d'existence en 2018. Le problème, c'est que personne ne peut mettre son doigt sur un problème, si on nous pardonne cette tautologie.

Le programme du Parti libéral du Québec (PLQ), lors des dernières élections, affirmait que le ministère de l'Éducation «est actuellement plutôt paternaliste envers le système d'enseignement supérieur». Force est de constater que peu de choses ont changé sur ce plan.

Le PLQ promettait de recentrer le Ministère «sur sa mission de donner les objectifs et d'accompagner les universités tout en exigeant une gestion des deniers publics rigoureuse». Ce beau programme s'est envolé.

S'il y a quelque chose qui fait cruellement défaut, dans la façon dont ce dossier est géré, c'est la rigueur justement. Et la clarté.

Tout porte à croire que les contraintes budgétaires dictent les préoccupations du ministre relativement à l'enseignement supérieur. À défaut de coupes aveugles, M. Blais donne l'impression de vouloir faire des coupes à l'aveuglette.

Plusieurs accusent le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, de prescrire au monde de l'éducation la médecine que le ministre Gaétan Barrette a fait avaler au réseau de la santé. Mais pour guérir quoi au juste? Là est la question. Il faudrait peut-être commencer par faire le bon diagnostic.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer