Bloc québécois : tout sauf un succès

Même si le Bloc québécois a obtenu 10... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Même si le Bloc québécois a obtenu 10 sièges aux Communes, le retour en catastrophe de Gilles Duceppe à la tête du parti l'été dernier est tout sauf un succès.

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les départs, le même jour, de Stéphane Bédard et de Gilles Duceppe en disent beaucoup plus long sur l'affaiblissement du mouvement souverainiste que les discours qu'ils ont prononcés jeudi.

Ces deux hommes ont joué un rôle de premier plan sur l'échiquier politique québécois. Gilles Duceppe a défendu les intérêts du Québec pendant plus de 20 ans à Ottawa, où il a même été, brièvement, chef de l'opposition officielle. Stéphane Bédard a été président du Conseil du trésor et leader par intérim du Parti québécois (PQ).  

C'est l'indépendance du Québec qui motivait leur engagement en politique, mais cet objectif, au lieu de se rapprocher avec le temps, s'éloigne un peu plus avec chaque nouvelle élection. 

Celle qui vient de se terminer n'a fait que le confirmer de nouveau. Même si le Bloc québécois a obtenu 10 sièges, deux de moins que le seuil requis pour être un parti reconnu à la Chambre des communes, le retour en catastrophe de Gilles Duceppe à la tête du Bloc l'été dernier est tout sauf un succès. 

Dans sa propre circonscription, le chef bloquiste a obtenu 4400 voix de moins cette année qu'en 2011, quand il avait vu son appui fondre de 6000 voix sur l'élection précédente. 

Le score du parti, dans l'ensemble du Québec, est tombé en bas de 20 %, une perte de 3,5 % sur 2011. En réalité, les quelques députés bloquistes élus doivent leur succès plus à Justin Trudeau qu'ils le doivent à Gilles Duceppe. La même chose vaut pour les élus conservateurs.

Dans l'ensemble, pour les 10 circonscriptions où il a remporté le scrutin, le Bloc n'a gagné, en tout et pour tout, que 17 205 voix de plus qu'en 2011. S'il a repris le haut du pavé, c'est parce que le parti de M. Trudeau, lui, est allé soutirer près de 120 000 voix chez les élus néo-démocrates. Assez pour les déloger, mais pas assez pour prendre leur siège, qui est tombé comme un fruit mûr dans le panier bloquiste. 

Il s'agit bien plus d'un sursis que d'une renaissance. Le parti reste branché sur le respirateur artificiel et le pronostic à moyen ou long terme n'est pas plus rose qu'il l'était avant les élections. 

De même le départ de Stéphane Bédard est un coup dur pour les troupes de M. Péladeau. Sans prétendre lire dans les pensées du démissionnaire, le fait qu'il ait décidé d'empocher son indemnité de départ constitue un pied de nez à ses ex-collègues, qui réclament l'abolition de ce privilège depuis des années. 

Ce geste rappelle celui posé il n'y a pas si longtemps par l'ex-ministre Yves Bolduc, lui aussi amer d'avoir été rétrogradé. L'indemnité de M. Bédard est surtout un affront pour Bernard Drainville. C'est à lui que Pierre Karl Péladeau a confié le poste de leader parlementaire, occupé par M. Bédard pendant l'intérim, et c'est aussi M. Drainville, alors ministre responsable des Institutions démocratiques, qui avait déposé une motion en 2013, avec l'appui explicite de Stéphane Bédard, pour empêcher les députés de recevoir l'allocation de transition s'ils quittent volontairement la politique en cours de mandat. 

La décision de l'ex-député d'empocher l'allocation n'embarrasse pas que le PQ. Il se discrédite lui-même en posant ce geste. Il est temps que le gouvernement mette fin à ces abus. Le premier ministre Couillard n'a plus aucune excuse pour tarder à agir devant cette situation qui mine la crédibilité de l'Assemblée nationale. 

Par son inaction, M. Couillard accepte d'être le dindon d'une farce qui a trop duré. Il est le seul que ça amuse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer