La sécurité de qui, au juste?

Des réfugiés syriens se dirigent vers le rivage... (AFP, ANGELOS TZORTZINIS)

Agrandir

Des réfugiés syriens se dirigent vers le rivage de l'île grecque de Lesbos, en mer Égée, mardi.

AFP, ANGELOS TZORTZINIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La politique du Canada, et pas seulement lui, est totalement inadéquate devant l'ampleur de la crise des réfugiés. Pendant que des villes, de Québec à Calgary, et des provinces donnent l'exemple, mobilisent leurs communautés, le premier ministre Harper, lui, se disait avant tout préoccupé d'assurer «la sécurité des Canadiens».

Le terrorisme n'a fait que deux victimes au Canada au cours des 12 derniers mois, et les tueurs, rappelons-le, étaient des Canadiens. Ceux dont la sécurité est menacée ce sont ceux qui meurent étouffés dans des camions, ou qui s'aventurent sur des rafiots en Méditerranée. Depuis janvier seulement, plus de 1750 sont morts noyés, 30 fois plus qu'en 2014.

Un fossé énorme se creuse entre le premier ministre, de plus en plus isolé, et la population qui n'est ni aveugle ni sourde à toute cette détresse. La crise des migrants marque un tournant dans la campagne électorale et M. Harper, en voulant plaire à un électorat qui lui était déjà acquis, s'est aliéné d'autres électeurs, qui ne lui pardonneront pas son manque de compassion.

Le Québec propose de tripler le nombre de réfugiés, à plus de 3600, qui seraient accueillis ici dès cette année, et il offre l'aide de ses fonctionnaires au fédéral. Le ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, aurait dû bondir sur cette offre, mais il n'a toujours pas réagi.

Le Québec fournit 60 % de l'effort canadien en parrainage, soit beaucoup plus que son poids démographique. Les réfugiés sont à la charge des organismes-parrains, qui font l'essentiel du travail et assument la plus grande part des coûts.

Ne soyons pas injustes, le fédéral s'est lui aussi engagé à prendre en charge l'accueil d'un certain nombre de réfugiés. Jusqu'ici cette année, Ottawa a fait venir, au Québec, huit réfugiés syriens. Huit...

Dans une entrevue à la CBC, l'ex-haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, et ex-juge à la Cour suprême du Canada, Louise Arbour, a durement critiqué la faiblesse de l'action - ou plutôt l'inaction - du Canada, qui refuse d'accueillir toute personne n'ayant pas déjà obtenu un statut de réfugié des Nations Unies. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les parents d'Alan Kurdi avaient perdu espoir de venir au Canada.

Tous sont des demandeurs d'asile qui deviennent réfugiés lorsqu'un pays accepte de les accueillir, a rappelé Mme Arbour. Mais imposer de telles barrières bureaucratiques, lorsque la souffrance humaine est si grande, «c'est tout simplement amoral», dit-elle.

Même si le Canada répondait à l'appel du Québec et des autres provinces, les objectifs seraient encore insuffisants devant l'énormité du problème. La politique des pays occidentaux revient essentiellement à se mettre la tête dans le sable.

Un autre Québécois, François Crépeau, est le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme des migrants. C'est l'inaction et l'hésitation de l'Occident qui ont créé le marché du trafic humain et l'immigration illégale, nous dit-il.

Il est inutile de se braquer contre ces mouvements de population, car ils auront lieu quand même. La résistance des États ne fait qu'aggraver les choses. Les gens n'ont alors d'autre choix que la clandestinité, avec les résultats qu'on voit depuis des années.

M. Crépeau préconise un plan sur cinq ou sept ans pour trouver un refuge à plus d'un million de personnes, peut-être deux. Cela se traduirait par quelques dizaines de milliers de réfugiés par année au Canada pendant cette période. C'est un objectif réaliste, et il ne menace en rien notre sécurité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer