Le défi que nous lance l'histoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Devant une crise humanitaire, il suffit parfois d'un événement imprévu, isolé, pour réussir là où tous les discours ont échoué. Il peut convertir en action ce qui était jusque-là de l'inertie. Un leader doit profiter de telles occasions pour mobiliser les siens.

La mort d'un garçon de trois ans, l'image surtout de son jeune corps échoué sur une plage, est un de ces événements. Le premier ministre Stephen Harper avait là une occasion de démontrer son leadership. Un signal de sa part aurait suffi pour que des milliers de Canadiens se donnent la main afin de venir en aide à ces réfugiés qui mettent leur vie en péril pour fuir la guerre.

Mais vendredi, on a vu le premier ministre du Canada faire de cette tragédie un vulgaire tremplin pour sa campagne, une occasion de plus pour critiquer ses adversaires. «Je n'arrive pas à comprendre comment, en voyant cette image, quelqu'un peut vouloir que le Canada abandonne sa mission au sein de la coalition», a-t-il dit - deux fois plutôt qu'une - en visant sans les nommer Justin Trudeau et Thomas Mulcair. 

Ce moment-là aurait dû transcender la politique, et il revenait au chef conservateur, à titre de premier ministre, de s'en assurer. Il a échoué, lamentablement, au défi que nous lance l'histoire. 

Il s'est contenté de défendre son bilan, plus préoccupé par son avenir politique à court terme que par le sort de centaines de milliers de nos semblables.

Nous sommes témoins, chaque jour, d'un exode d'une ampleur que le monde n'a pas vue depuis la Seconde Guerre mondiale. Les gouvernements européens sont aux premières lignes face à cette crise. 

Lorsqu'il s'agit de justifier notre participation à l'action de la coalition militaire, M. Harper aime répéter que le Canada ne peut rester sur la ligne de touche. Nous ne pouvons pas rester sur la ligne de touche non plus lorsqu'il s'agit de l'accueil des réfugiés. Nous n'avons pas à choisir entre l'action humanitaire et l'action militaire. Et cela vaut aussi pour les partis d'opposition qui entretiennent ce mirage.

La Turquie a reçu 1,8 million de ces expatriés; 600 000 ont trouvé refuge en Jordanie, et le Liban, un pays de quatre millions d'habitants, en héberge un million à lui seul. 

Lundi dernier, la chancelière allemande, Angela Merkel, déclarait que son pays recevrait 800 000 demandeurs d'asile cette année seulement. Le Canada ne peut plus se contenter, comme il le fait encore, de quelques milliers de réfugiés syriens par année. 

Quand le gouvernement ne se montre pas à la hauteur de nos attentes, c'est à nous alors qu'il revient d'établir ses priorités. Voici les nôtres:

- Il faut d'abord lancer un mot d'ordre, aux provinces, aux villes, aux organismes, partout à travers le pays, pour qu'ils se mobilisent afin de se préparer à accueillir ces réfugiés, sans se fixer de plafond préalable.

- Nous voulons voir un plan d'action du gouvernement pour consacrer des ressources à cet effort, en soutien aux groupes prêts à commanditer des réfugiés.

- Il devrait aussi y avoir un plan pour accélérer, sur place en Europe, le tri des réfugiés susceptibles d'être acceptés au Canada.

- Il doit également y avoir un plan pour faciliter et accélérer la réunification de familles. Il est inacceptable qu'un tel drame frappe une famille, alors que certains de ses membres étaient déjà établis en Colombie-Britannique. 

- Et enfin, cette action doit se situer en dehors de la politique partisane. Cela veut dire que les partis d'opposition doivent travailler de concert entre eux et avec leur adversaire conservateur. 

Voilà ce que nous attendons de vous.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer