Récession, déficit et autres épouvantails

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Canada est maintenant en récession. C'est le gouvernement conservateur lui-même qui a choisi le barème en adoptant sa loi sur l'équilibre budgétaire, déposée avant les élections : au moins deux trimestres consécutifs de croissance négative du PIB réel, selon Statistique Canada.

Statistique Canada a donc annoncé mardi une contraction de l'économie canadienne - de 0,135 % - au deuxième trimestre. Cela en fait le deuxième trimestre consécutif, après le recul de 0,2 % enregistré au premier.

Cela pose un réel problème pour le gouvernement Harper, puisque le budget déposé en avril par le ministre des Finances, Joe Oliver, tablait sur une croissance de 2 % de l'économie canadienne pour l'année 2015. Cela veut dire qu'il faudra une croissance de plus de 2,3 % de l'économie pendant les six derniers mois de l'année pour atteindre cet objectif.

M. Oliver n'a que très peu de marge de manoeuvre puisque selon ses propres prévisions, si la croissance devait se limiter à 1 % pour l'année en cours, il se retrouverait alors face à un déficit de plus de 3 milliards $. Il sera difficile d'atteindre l'objectif, puisque le prix du baril de pétrole ne semble pas en voie d'atteindre les niveaux prévus par M. Oliver dans son budget, à 53,50 $.

Mais il est impossible de poser des questions au ministre des Finances sur l'état de notre économie, parce que depuis le déclenchement des élections, il s'est littéralement volatilisé. Désormais, seul le Grand Timonier répond aux questions, au rythme de cinq par jour. Cela fait certainement son affaire, mais en même temps, il n'a jamais paru aussi isolé et aussi centralisateur. 

Ses adversaires le tiennent responsable du ralentissement, c'est de bonne guerre, il se serait lui-même attribué cette responsabilité si l'économie était en croissance, mais le premier ministre du Canada n'est pas responsable de l'effondrement des prix du pétrole. De toute façon, cette contre-performance de l'économie risque d'être de courte durée, les données pour le seul mois de juin indiquent en effet une  reprise de la croissance.

En raison des élections, beaucoup d'attention sera dirigée vers ces questions de récession et de déficit, mais les problèmes de l'économie canadienne vont au-delà de ces soubresauts conjoncturels. Le magazine The Economist comparait récemment le sud de l'Ontario au «Rust Belt» des États-Unis, cette région au sud des Grands Lacs frappée de plein fouet par le déclin de l'industrie lourde dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Le secteur manufacturier canadien n'est peut-être pas en crise, mais sa performance anémique devrait nous inquiéter. Statistique Canada signalait mardi une baisse mensuelle des commandes, une cinquième baisse consécutive, une série qui ne s'était pas vue depuis 2009. 

En 2000, ce secteur générait 18 % des emplois au pays. En 2013, cette proportion n'était plus que de 10 %, souligne le magazine britannique, qui évoque la disparition de 500 000 emplois en 15 ans.

Aucun des chefs des grands partis ne s'attaque sérieusement au problème. Le programme de 40 millions $ de crédits d'impôt à l'innovation annoncé par M. Mulcair, ou la création d'un nouveau Centre de fabrication avancée, doté d'un budget de 30 millions $ sur cinq ans, ne sont que des gouttes d'eau dans l'océan.

La baisse du dollar aurait dû permettre au secteur manufacturier de contrebalancer le ralentissement du secteur pétrolier, mais le peso mexicain, à son niveau le plus bas depuis 20 ans, rend la vie encore plus difficile à nos exportateurs. Cette question devrait être la priorité économique du prochain gouvernement.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer