La machine de guerre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Difficile de voir autre chose, dans la fermeture annoncée la semaine dernière par Produits forestiers Résolu (PFR), qu'un nouvel épisode de la bataille de relations publiques qui l'oppose à Greenpeace.

Deux semaines plus tôt, le président et chef de la direction de Résolu, Richard Garneau, accompagné de son homologue chez Rémabec et du président du Conseil de l'industrie forestière, André Tremblay, annonçaient avec le ministre conservateur Denis Lebel une campagne de promotion pour contrer les attaques du mouvement écologiste. Les ambassades et les consulats canadiens seront appelés à défendre les pratiques forestières, et trois ministres se sont engagés à écrire aux clients des compagnies.

Une semaine plus tard, PFR lançait une vaste campagne publicitaire dans laquelle elle prévoit dépenser des «sommes considérables» en publicités au niveau national et régional, en publipostage, en contenu numérique et sur les réseaux sociaux.

Et une autre semaine plus tard, le 14 août, l'entreprise annonce - pour la deuxième fois cette année - que la machine à papier numéro 9 de la papeterie Alma cessera la production de papier annuaire, le 1er septembre, pour une période indéfinie. L'entreprise invoque deux motifs : la baisse du carnet de commandes et les pressions des groupes environnementalistes. Le premier facteur est sans doute plus inquiétant que le second, même si les campagnes de Greenpeace font plus que jeter du sable dans l'engrenage.

Le marché du papier annuaire a plus d'histoire que d'avenir, au moment où ces services sont en pleine transition vers le numérique. Les derniers résultats trimestriels de Pages Jaunes montrent que l'entreprise tire maintenant la majorité de ses revenus, soit 57 %, de ses services en ligne, pendant que les revenus tirés des produits imprimés chutaient de plus de 20 % sur une base annuelle.

Par ailleurs, le fait que le premier ministre, et député de Roberval, Philippe Couillard, ait appris la nouvelle par l'entremise des médias est une autre raison de croire que cette annonce s'inscrit avant tout dans une stratégie visant à contrer la pression qu'exerce Greenpeace. 

La guéguerre qui oppose Résolu et Greenpeace, dont Résolu n'a pas à porter 100 % des torts, ne sert personne. Elle risque même de discréditer la certification FSC. Greenpeace ne rend de service à personne avec une campagne visant à démoniser le géant forestier. 

Dans un blogue qu'il consacre à l'aménagement forestier (La forêt à coeur), l'ingénieur forestier Éric Alvarez rappelle qu'en 2012, PFR était champion de cette certification environnementale, soit le plus important gestionnaire de forêts certifiées FSC au monde. 

Ce qui doit faire la force de la certification FSC, c'est son sérieux et sa crédibilité, ça ne devrait pas être des campagnes d'intimidation ou de boycottage comme celles que mène Greenpeace contre «Resolute the Forest Destroyer». Vraiment?

Inversement, Résolu n'améliore ni sa cause ni son image en voulant jouer le même jeu à l'endroit de ses adversaires écologistes. Greenpeace n'est pas responsable du déclin des prix et du marché dans l'industrie du papier.

La production de papier et cartons a diminué de près de 30 % entre 2007 et 2013 et nos exportations de bois d'oeuvre aux États-Unis sont tributaires de l'entente spéciale Canada-États-Unis, qui arrive à échéance en octobre prochain. Ces deux facteurs ont plus de poids que les campagnes de Greenpeace, mais dans un marché aussi serré, la moindre perte a plus d'impact. Dans l'intérêt de tous, il faut rétablir le dialogue entre les écologistes et l'industrie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer