Une arme négligée contre le dopage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les tests de dépistage ne sont pas les seuls outils grâce auxquels on peut s'attaquer au dopage dans le sport. Les données que récoltent les fédérations nationales et internationales sur les athlètes constituent une mine de renseignements sous-estimée et sous-exploitée.

La chaîne de télévision allemande ARD a mis la main sur une banque de données contenant les résultats de 12 000 tests sanguins, sur plus de 5000 athlètes qui pratiquent les sports d'endurance, comme le marathon, sur une période allant de 2001 jusqu'à 2012.

C'est une source anonyme qui a coulé ces renseignements provenant de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF). Le portrait qui en émerge est consternant. C'est celui d'un sport gangréné par le dopage, qui a pris des proportions endémiques dans certains pays, la Russie et le Kenya entre autres. 

Pour 800 de ces athlètes, on constate des valeurs sanguines suspectes ou hautement suspectes. Cela représente un sur sept. Mais la proportion est plus grande lorsqu'on se concentre sur l'élite. Sur 146 médaillés mondiaux ou olympiques de 2001 à 2012, du 800 m au marathon, un tiers présenterait des valeurs suspectes.

En décembre dernier, le journaliste d'ARD avait déjà révélé, grâce à des témoignages, que le recours au dopage était systématique en Russie. Le documentaire a mené à la formation d'une Commission indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), présidée par Dick Pound. 

Le mois dernier, la Russie a retiré l'équipe de marche au grand complet, à la suite de ces révélations. Le mandat de cette commission vient d'être élargi pour englober ces nouvelles révélations. Le monde de l'athlétisme se retrouve, selon, Dick Pound, au milieu d'une crise majeure, deux semaines avant les Mondiaux d'athlétisme, qui commencent à Pékin le 22 août.

Cette histoire démontre l'impuissance de l'IAAF à endiguer ce fléau qui réduit à néant les sacrifices de milliers d'athlètes propres, ou qui entache leur succès lorsqu'ils parviennent à arracher une victoire dans les règles.

Le président de l'association internationale, Lamine Diack, a qualifié ces accusations de «risibles». C'est plutôt son bilan, après 16 années à la tête de l'organisme, qui est catastrophique. 

Papa Massata Diack, le fils du président, qui agissait comme «consultant en marketing» pour l'IAAF, a été forcé de démissionner après avoir été accusé d'avoir empoché des centaines de milliers de dollars en pots-de-vin. 

Valentin Balakhnichev, président de la Fédération athlétique de Russie et trésorier de l'IAAF, a lui aussi dû quitter ses fonctions pour des accusations similaires. 

La crédibilité de l'association internationale est en lambeaux. L'organisme qui devrait défendre l'intégrité de l'athlétisme a laissé tomber les athlètes. Le mandat de Lamine Diack arrive à échéance. Un grand ménage et un examen de conscience s'imposent, si l'organisation entend survivre à cette crise. 

La lutte au dopage doit être une bataille de tous les instants, comme le démontre le travail du journaliste Hajo Seppelt, d'ARD. Pour rebâtir la confiance, l'IAAF devra instaurer une plus grande transparence. Il n'y a pas d'autre voie. 

Les données obtenues par la chaîne de télé devraient être accessibles, sur une base anonyme, aux universitaires, aux spécialistes, qui pourraient déceler des tendances, des indices, lorsque des écarts inexplicables apparaissent. On ne peut s'en remettre exclusivement à l'IAAF pour ce rôle. Le réflexe naturel sera de garder le couvercle sur la marmite, jusqu'à ce qu'elle saute. C'est ce qui vient d'arriver.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer