Acheter le vote un chèque à la fois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'il ne nous a jamais habitués aux plus hauts standards en matière d'éthique parlementaire, Pierre Poilievre, ministre de l'Emploi et du Développement social et ministre de la Réforme démocratique, a quand même trouvé le moyen, lundi, de ternir un peu plus la dignité de ses fonctions. Il n'a fait que répondre à l'appel de son chef, mais il s'acquitte de cette mission avec un zèle racoleur digne d'un autre genre de spectacle. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'en sort pas grandi.

On comprend que la campagne électorale bat déjà son plein, mais on s'attend à ce que les élus sachent maintenir la distinction entre le travail de député ou de ministre, pour lequel nous les payons, et leurs activités partisanes. Pas besoin de se faire courtisane, ou courtisan, pour courtiser l'électorat.

Le premier ministre Harper avait invité tous ses députés à profiter de l'envoi de millions de chèques de prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE)  pour mousser leur campagne. Le ministre Poilievre a, subtilement, comparé l'événement à l'arrivée du père Noël. Et au cas où son discours infantilisant aurait raté la cible, il s'est présenté aux médias vêtu d'un t-shirt à l'effigie de son parti. Il sera intéressant de voir en quoi il prévoit se déguiser lorsque viendra le temps, pour le gouvernement, de récupérer une partie du «cadeau» à travers la déclaration de revenus. En effet, l'État devrait récupérer près de 500 millions $ sur les 3 milliards $ qui ont été déboursés dans la seule journée de lundi.

La récupération - à des fins partisanes celle-là - des fonctions de l'État avait pourtant fait l'objet en 2010 d'un rapport du Commissariat aux conflits d'intérêts et à l'éthique. La commissaire Mary Dawson était appelée à statuer sur l'usage d'identifications partisanes lorsqu'un financement gouvernemental donne lieu à des remises de chèques symboliques.

La pratique ne viole ni la Loi sur les conflits d'intérêts ni le Code régissant les conflits d'intérêts des députés, avait-elle conclu, mais elle a néanmoins un effet toxique. Mme Dawson a déploré alors une «tendance à accroître progressivement l'utilisation d'identifications partisanes dans les communications gouvernementales».

«La pratique va trop loin et elle est susceptible de miner la confiance de la population dans l'intégrité des représentants élus et des institutions qu'ils représentent, écrivait-elle. Les annonces de financement public sont des activités gouvernementales [...] et il n'est pas approprié de les marquer avec des identifications partisanes.»

Parmi les membres du cabinet Harper, le ministre de la Réforme démocratique devrait être celui qui a le plus à coeur la promotion de ces principes. Il n'en est rien, est-on malheureusement forcé de constater.

La commissaire Dawson avait d'ailleurs cité, dans ce même rapport, nul autre que Stephen Harper, déclarant en Chambre «qu'il n'était pas correct d'utiliser un logo partisan dans le cadre d'une annonce gouvernementale». (20 octobre 2009)

Les règles du jeu doivent permettre d'établir un équilibre précaire lors des rendez-vous électoraux. Le parti au pouvoir contrôle l'agenda, l'échéancier, et les cordons de la bourse. Tous les partis cherchent à profiter du puissant levier que leur offrent les finances publiques. Le gouvernement de Jean Chrétien n'était guère mieux que celui de M. Harper à cet égard.

À court terme, ce genre de tactique peut porter ses fruits, mais elle sera aussi perçue, avec raison, comme une manoeuvre cynique par une large partie des électeurs. Il peut être tentant d'acheter les électeurs avec leurs propres taxes, mais il est toujours très risqué de les prendre pour des imbéciles.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer