Une récession, en attendant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Qu'est-ce qui est le plus inquiétant? La perspective qu'un des deux partis d'opposition forme le prochain gouvernement, ou le fait qu'un premier ministre et son ministre des Finances sont plus préoccupés par leur réélection que par la gouverne de l'économie, alors que le pays menace de glisser en récession?

Mercredi, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a annoncé une deuxième baisse du taux directeur en six mois. À 0,5%, il a presque atteint le niveau le plus bas enregistré depuis la crise économique (0,25 % en 2009). Il y aurait beaucoup à dire sur la contreperformance de l'économie canadienne, mais le premier ministre a visiblement la tête ailleurs. 

Dans une déclaration qui tient en deux paragraphes, en réaction à l'annonce de la baisse du taux, le nom de Justin Trudeau est mentionné cinq fois et celui de Thomas Mulcair, trois fois. M. Oliver, pour sa part, invoque l'instabilité de l'économie mondiale, qui constitue le «pire environnement pour des hausses de taxes», autre allusion à ses adversaires politiques.

Si nos dirigeants fédéraux jugent que la prochaine élection est la pire menace qui pèse sur notre économie, M. Harper n'a qu'à demander au gouverneur général de dissoudre le parlement pour vider la question au plus vite. Rien ne l'en empêche, pas même la Loi électorale ni les élections à date fixe. 

Dans l'intervalle, le premier ministre devrait se rappeler que c'est encore lui qui a les mains sur le guidon, et depuis bientôt sept ans. Les ratés de l'économie canadienne s'expliquent en grande partie par des «facteurs externes», comme le soulignent avec raison tant M. Harper que son ministre des Finances, mais c'est le propre de n'importe quelle grande économie à n'importe quel moment. 

En conférence de presse, mercredi, Stephen Poloz n'a jamais prononcé le mot «récession», même lorsqu'on lui a demandé si le Canada était, oui ou non, en récession. À ce stade-ci, la question est encore didactique, mais ça ne durera pas. 

Si les prévisions de la Banque du Canada se confirment et que le pays renoue avec la croissance au troisième trimestre, il sera sans doute exagéré, en effet, d'appeler ce bref ralentissement une récession. Mais récession ou pas, la santé de l'économie canadienne n'est pas reluisante. Il faut se rappeler que depuis près d'un an les résultats sont inférieurs aux prévisions de la Banque du Canada. Aura-t-elle raison cette fois-ci? Il est permis d'en douter. Si la croissance n'est pas au rendez-vous cet été, la récession sera de moins en moins technique. 

Rappelons-nous que l'objectif de la première baisse du taux, en janvier, était de stimuler l'économie. Ce qu'on nous dit maintenant, c'est que l'étincelle n'a pas allumé le brasier. Les exportations hors-énergie ne se matérialisent pas et on ne sait trop pourquoi. Peut-être que les firmes du Canada n'arrivent pas à concurrencer celles du Mexique ou des pays européens sur le marché des États-Unis, ou alors elles augmentent leurs capacités de production extraterritoriales. Le Rapport sur la politique monétaire, publié mercredi, évoque ces hypothèses sans répondre à la question.

Ce qu'on sait, par contre, c'est que le problème ne se limite pas aux facteurs extérieurs. L'endettement des ménages, alimenté par de faibles taux d'intérêt, est une bombe à retardement. Le budget Oliver prévoyait pour 2015 une croissance de 2 %, elle sera plus près de 1 %, selon la Banque du Canada. Reste-t-il une marge de manoeuvre pour éviter un déficit? Ces problèmes sont réels et ils relèvent des compétences fédérales. Si M. Harper n'est plus prêt à gouverner, qu'il déclenche les élections.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer