Santé «naturelle»: il était temps

Au lieu d'astreindre les marchands d'herbes diverses, de... (La Presse, Bernard Brault)

Agrandir

Au lieu d'astreindre les marchands d'herbes diverses, de «médecines traditionnelles» et d'eau distillée (aussi connue sous le nom d'homéopathie) aux mêmes exigences de preuves scientifiques que les pharmaceutiques, Santé Canada a fortement abaissé les critères pour les produits de santé naturels, afin de respecter leur caractère «distinct».

La Presse, Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Enfin... Enfin, Santé Canada se penche sur les prétentions qui sont affichées sur les fameux «produits de santé naturels». Bien qu'il soit encore trop tôt pour affirmer que la proverbiale fin de la récréation a sonné, tout indique pour l'instant que le ministère fédéral a l'intention d'intervenir dans ce Far West qu'il avait lui-même involontairement contribué à créer. Il était temps.

Jusqu'à la fin du mois, Santé Canada mène une consultation sur la réglementation entourant les «produits d'autosoins», soit essentiellement les produits de santé que l'on peut se procurer en vente libre et qui vont des cosmétiques (maquillage, shampoing, crème solaire, etc.) jusqu'aux médicaments sans ordonnance en passant par les «produits de santé naturels» et l'homéopathie. D'après un sondage cité par La Presse cette semaine, il semble régner une grande confusion à propos des prétentions - «calme la toux», «améliore la santé cardiovasculaire», prévient X ou Y, etc. - que l'on peut lire sur ces produits. Ainsi, 81 % des Canadiens s'estiment mal informés à ce sujet, seulement 18 % croient les allégations des étiquettes, mais les deux tiers pensent pourtant que celles-ci s'appuient sur des données scientifiques...

Cette confusion n'a, malheureusement, rien d'étonnant. Elle découle du fait que Santé Canada a tenté d'encadrer les produits de santé naturels, il y a plusieurs années, en exigeant qu'ils obtiennent son approbation avant d'être distribués. L'intention initiale était bonne, car cette industrie n'est pas plus honnête que les autres, mais le fédéral s'y est pris maladroitement. Au lieu d'astreindre les marchands d'herbes diverses, de «médecines traditionnelles» et d'eau distillée (aussi connue sous le nom d'homéopathie) aux mêmes exigences de preuves scientifiques que les pharmaceutiques, Santé Canada a fortement abaissé les critères pour les produits de santé naturels, afin de respecter leur caractère «distinct». Résultat : la seule mention d'un usage historique d'un produit «naturel» dans des «encyclopédies qui exposent des philosophies sanitaires», pour reprendre les termes de Santé Canada, suffit à le faire homologuer.

Or ce sceau du fédéral, bien qu'il soit différent de celui remis aux vrais médicaments, est souvent interprété comme une preuve d'efficacité par l'industrie et par la population.

«Pour le consommateur, reconnaît maintenant Santé Canada sur le site de sa consultation, cela signifie qu'un médicament sans ordonnance et un produit homéopathique peuvent présenter une allégation similaire (par exemple, "calme la toux"), mais que seule l'allégation du médicament [...] est étayée par des preuves scientifiques. [...] Le consommateur pourrait donc penser [à tort] que ces produits sont aussi efficaces l'un que l'autre.»

Il n'est jamais trop tard pour bien faire, ni pour corriger les effets indésirables - et qui étaient difficiles à prévoir à l'origine, disons-le - d'une politique. En ce sens, il faut saluer l'initiative du fédéral et, surtout, espérer que le Ministère ne pliera pas devant le lobby du naturel.

Déjà, les organisations d'herboristes, de naturopathes et de fabricants d'huile de serpent se scandalisent sur les réseaux sociaux à l'idée de devoir peut-être, un jour, tester pour vrai et scientifiquement l'efficacité de leurs produits. Une telle résistance à un véritable examen en dit long, et à notre sens rien de bon, sur la nature véritable de cette industrie. Il faut la mettre au pas, et vite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer