Bébés oubliés: l'État doit agir

Une femme dépose des fleurs au pied de... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Une femme dépose des fleurs au pied de l'entrée du centre de la petite enfance Notre-Dame, à Saint-Jérôme, où un enfant a trouvé la mort après avoir été oublié dans une voiture.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Chaque fois qu'un enfant meurt oublié dans une voiture, tout le monde se dit la même chose. «Encore.» «Un autre.» «Un de trop.» «Cela n'arrêtera-t-il jamais?» Or il existe des moyens technologiques qui, sans prévenir toutes les tragédies, pourraient certainement en diminuer la fréquence, mais ils sont malheureusement peu, sinon pas du tout utilisés parce qu'ils sont pris dans un «noeud juridique» que seuls les États peuvent défaire. Qu'attendent-ils?

Mercredi, à Saint-Jérôme, un bambin de moins d'un an est mort dans l'auto familiale, dans une chaleur suffocante. D'après les informations qui ont filtré, le père de l'enfant, dont on n'a aucune raison de croire qu'il est moins attentionné et aimant que les autres, était d'abord allé porter ses deux aînés au camp de jour, puis aurait oublié de laisser son bébé à la garderie.

C'est arrivé avant, cela surviendra encore. Quand on enchaîne des tâches routinières, comme les parents le font chaque matin, il est très facile d'escamoter une étape sans s'en rendre compte - toutes les autres tâches défilant machinalement par la suite. Ce n'est pas sans raison qu'environ 700 enfants sont morts dans pareilles circonstances depuis une quinzaine d'années aux États-Unis seulement. De ce côté-ci de la frontière, le climat a certainement un effet protecteur, mais le cas de cette semaine nous en rappelle les limites.

Quiconque parcourt les nombreux articles que l'on trouve sur le Web à propos de ces drames peut en ressortir avec l'impression qu'il n'y a pas grand-chose à faire. Mais c'est faux. Toutes les voitures ont, de nos jours, des ordinateurs de bord et des circuits électriques. Toutes ont des détecteurs de poids du côté passager. Toutes ont des alertes qui indiquent au conducteur qu'il a oublié d'éteindre ses phares, que ses clés sont restées sur le contact, qu'une porte est mal fermée, qu'une ceinture n'est pas bouclée. Et l'on serait incapable de mettre au point un rappel pour les bébés?

À l'évidence, c'est tout à fait faisable. En fait, d'après une enquête menée il y a quelques années par le Washington Post, ce genre de système est déjà disponible. L'un d'eux a d'ailleurs été mis au point par des employés de la NASA après qu'un de leurs collègues eut oublié, fatalement, son fils de neuf mois dans l'auto. Mais le problème est que personne ne veut fabriquer ou vendre ces dispositifs pour des raisons de responsabilités légales : si une défaillance causait la mort d'un enfant, le dédommagement serait faramineux et les conséquences sur l'image de la compagnie, encore pires. En outre, constatait le Post, les rares produits sur le marché ne trouvent pas preneur à cause de cette tendance que tout le monde a de penser que cela n'arrive qu'aux autres.

À nos yeux, c'est en plein le genre de situation qui justifie une intervention de l'État. Le problème est là, il nous regarde droit dans les yeux depuis trop longtemps, mais il est évident que l'industrie hésite à agir et que la société civile peine à s'autodiscipliner. Beaucoup de ces drames seraient évités si l'on obligeait les fabricants de voitures et de sièges pour enfant à munir leurs produits d'une alerte. Il y aura, bien sûr, toute une série d'obstacles techniques et légaux à surmonter. Mais, a priori, établir des protocoles pour que des gadgets se «parlent» et redéfinir la responsabilité des fabricants (par exemple en la limitant à installer un «pense-bête» reconnu) ne constituent pas des embûches insurmontables.

Il faut le faire. Et vite.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer