La magie des 15$

Le débat sur le salaire minimum fait rage depuis... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le débat sur le salaire minimum fait rage depuis des semaines.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Comme tant d'autres choses dans le débat ultra-idéologisé sur la lutte à la pauvreté, le salaire minimum à 15 $ a fini par devenir une sorte de symbole. Baguette magique anti-pauvreté pour les uns, fossoyeur des PME, qui sont l'épine dorsale notre économie, pour les autres, cette idée n'est en fait ni l'un ni l'autre. Elle n'est rien de plus qu'une solution simpliste à un problème éminemment complexe. Et c'est à ce titre qu'il faut la rejeter.

Le débat fait rage depuis des semaines. Québec Solidaire réclame le salaire minimum à 15 $ depuis mai et, dimanche, au congrès des jeunes libéraux, le ministre des Finances Carlos Leitao a reparti le bal en déclarant qu'à ses yeux, ce seuil était «suffisant» actuellement, à 10,75 $/heure. Ce qui lui valut une volée de bois vert dans la part des syndicats, qui l'ont invité à «sortir de sa tour d'ivoire».

Certes, pour beaucoup de gens, le salaire minimum est une «phase transitoire» : on se trouve un «petit boulot» le temps des études, puis on entame sa carrière dans la vingtaine. Mais pour diverses raisons, nombre d'autres doivent se contenter de ce minimum toute leur vie, ou presque. Il est bien évident qu'une si maigre rétribution ne confère, même dans le meilleur des scénarios, presque aucune marge de manoeuvre. Si l'on prend 24 000 $ par année comme seuil de «faible revenu», cela signifie qu'une semaine de travail de 40 heures au salaire minimum ne suffit pas à s'extirper de la pauvreté.

Et il nous semble tout aussi évident que ces working poors, qui ne bénéficient pas des mêmes avantages que les assistés sociaux, méritent un coup de pouce. Mais la question est : est-ce qu'augmenter brutalement le salaire minimum est la bonne marche à suivre?

Dans l'ensemble, la recherche universitaire et indépendante n'a pas trouvé de désastre économique qui suivrait l'augmentation du salaire minimum, contrairement à ce que prédisent les lobbies industriels. En fait, celui-ci a cru de près de 50 % depuis 2002 au Québec (7,20 $ à 10,75 $/h), soit presque deux fois l'inflation, sans que cela ne provoque de catastrophe.

Mais cela n'en fait pas un bon outil de lutte à la pauvreté pour autant. Toutes les études canadiennes sur la question concluent qu'une hausse du salaire minimum crée un petit resserrement du marché du travail. Rien de dramatique, mais cela se concentre dans les plus bas échelons de salaire, ce qui signifie que l'augmentation à 15 $ du salaire minimum serait en partie «payée» par des gagne-petit qui perdraient leur emploi. Et des études québécoises ont montré que la hausse du salaire minimum a tendance à allonger la durée des séjours sur l'assistance sociale, autre signe que le marché du travail se referme (un peu) au bas de l'échelle.

Bref, en augmentant le salaire minimum à 15 $, on améliore certainement le sort de ceux qui gardent leur boulot, mais on ne réduit aucunement la pauvreté si, ce faisant, on refoule ou maintient du monde sur le BS. Si l'on veut vraiment aider les travailleurs pauvres, il faut s'y prendre autrement - et les moyens ne manquent pas. Des économistes préconisent de relever les seuils de gains exempts d'impôts. 

On pourrait aussi étendre certains avantages accordés aux assistés sociaux (les soins dentaires de base gratuits, par exemple) à toute personne gagnant moins qu'un certain montant annuel. Mais le salaire minimum à 15 $ n'est pas, dans un endroit comme le Québec du moins, une bonne solution.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer