Amphithéâtre: acte de foi

Le Centre Vidéotron... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Le Centre Vidéotron

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le chèque de 730 000 $ que la Ville de Québec a signé lundi à Québecor ne pèsera, certes, pas bien lourd sur les finances de la capitale. Tout indique même, a priori, que la municipalité a tiré des revenus du Centre Vidéotron en 2015, bien qu'ils furent moindres que prévu. Mais ce ne sont pas tant les sommes impliquées qui choquent, dans ce dossier, que l'opacité qui y règne.

Pas plus tard qu'en décembre dernier, le maire Régis Labeaume déclarait : «Je trouve que ça va bien. Je trouve qu'il se vend pas mal de billets. Rihanna à 20 000 personnes, c'est 80 000 $ [à cause de la redevance de 4 $ par billet vendu versée à la Ville] à ne rien faire chez nous.» Et ce n'était pas sur la base de prévisions, mais bien sur les «rapports» qu'il reçoit régulièrement à propos des ventes de billets.

Joli contraste avec ce que l'on apprenait lundi, quand ce même M. Labeaume a dû admettre qu'en plus de devoir rembourser le loyer payé par Québecor en 2015 (les 730 000 $) à cause du déficit du Centre, son administration y était aussi «allée un peu fort» sur les projections de redevances sur les billets, qui n'ont rapporté que 340 000 $ au lieu des 600 000 $ prévus. Au total, cela signifie que la Ville a surestimé de 1 million $ les revenus de 1,3 million $ qu'elle attendait de l'amphithéâtre.

Pourquoi les projections étaient-elles si optimistes? Qu'est-ce qui explique le déficit d'exploitation des quatre premiers mois d'activité du Centre Vidéotron? Qu'est-ce que cela signifie pour les 4 millions $ provenant de l'amphithéâtre avec lesquels la Ville a budgété son année 2016?

Québecor explique le déficit par des dépenses non récurrentes qui viennent avec l'ouverture. Tant mieux si c'est le cas - et c'est tout à fait plausible, disons-le. De son côté, M. Labeaume fait valoir qu'il faut du temps pour rentabiliser une telle entreprise. Cela se défend aussi.

Mais le problème n'est pas là. Toutes sortes de diables peuvent se cacher dans des colonnes comptables, mais on en est réduit, dans ce dossier, à se contenter de chiffres généraux et de la version (intéressée, voire embellie) du maire et de Québecor. Ceux-ci ont conclu en février une entente qui soustrait la gestion de l'amphithéâtre de la Loi sur l'accès à l'information (LAI). Essentiellement, l'accord stipule que les fonctionnaires de la Ville ont accès aux chiffres, mais ne peuvent les consulter que dans les bureaux de Québecor et n'en ramener que des «notes personnelles» - un type de document qui n'est pas soumis à la LAI.

Certes, le vérificateur général (VG) de la Ville de Québec s'est penché sur ces chiffres et a conclu que tout a été «calculé conformément aux diverses clauses du Bail [de location de l'amphithéâtre par Québecor]». Encore une fois : tant mieux. Mais l'avis du VG ne dit rien sur les causes du déficit. Pas plus qu'il n'efface les belles promesses du passé qui, pour l'instant du moins, commencent à sonner un peu creux.

Or la transparence, dans une démocratie, c'est beaucoup plus que le simple respect des clauses d'un bail. Cela implique de permettre aux médias et à la population de vérifier si les arguments avec lesquelles les politiciens nous ont vendu un projet passent le test de la réalité. Et si M. Labeaume ne vient pas de lui-même à cette conclusion, il faudra que la Commission d'accès à l'information s'en mêle, car l'entente sur les «notes personnelles» qu'ont conclue la municipalité et Québecor est, à notre sens, une manière inacceptable de contourner la LAI.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer