Respirer par le museau

Le débat sur les pitbulls est très émotif.... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le débat sur les pitbulls est très émotif. Et la décision du maire Labeaume d'interdire ces chiens sur le territoire de la Ville rajoute de l'huile sur le feu.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Rarement a-t-on vu un débat aussi émotif que celui qui agite présentement toute la société québécoise au sujet des pitbulls. Les prises de position des deux parties sont, le plus souvent, aussi tranchantes que dramatiques et les réactions qu'elles engendrent, explosives - quand elles ne sont pas carrément vulgaires. Le maire de Québec, Régis Labeaume, a fait les frais de cette crispation, jeudi, quand l'annonce de son projet d'interdiction des pitbulls a déclenché une déplorable pluie d'insultes. Mais force est d'admettre que son règlement contribue lui-même à faire monter la tension d'un cran, sinon de deux, à un moment où un leader responsable devrait plutôt chercher l'effet inverse.

«Pas intelligent», «sans dessein», «crétin» qui devrait se faire «euthanasier». La vidéo que M. Labeaume a publiée sur Facebook pour expliquer son intention de faire adopter bientôt un règlement rayant les pitbulls de la carte de Québec au 1er janvier prochain a été partagée près d'un million de fois et avait inspiré environ 15 000 commentaires, pas tous édifiants. Plusieurs commentateurs radiophoniques ont également remarqué en ondes que les réactions dans ce dossier sont encore plus épidermiques que lorsque l'on parle de pédophilie et de vieillards négligés, ce qui n'est pas peu dire.

Des journalistes ayant plaidé pour l'interdiction des pitbulls se sont plaints, ces derniers jours sur les réseaux sociaux, du traitement hystérique dont ils ont fait l'objet et, pour avoir pondu deux textes disant que le bannissement ne donnerait essentiellement rien. L'auteur de ces lignes peut témoigner de ce que les injures ne tombent pas moins dru de l'autre côté de la clôture - «pauvre minable», «sans coeur», avec une mention honorable à «petit teckel».

Il est évident que la mort horrible subie par Christiane Vadnais, tuée par un pitbull enragé le 8 juin à Pointe-aux-Trembles, a beaucoup dramatisé le dossier. C'est bien compréhensible. Mais le fait est qu'aucune politique, aucune proposition de règlement ne peut être débattue rationnellement dans de telles conditions. Que l'on soit pour ou contre les bannissements de race, tout le monde devra respirer quelques grands coups par le museau si l'on veut accoucher collectivement d'autre chose que de décisions fondées sur des coups de gueule.

Dans un tel contexte, on s'attendrait à entendre des appels au calme de nos dirigeants. Malheureusement, et bien que nous trouvions répugnantes et inacceptables les attaques dont M. Labeaume a été l'objet sur Facebook, nous devons constater que son projet de règlement, dans sa forme actuelle, ajoute à l'émotivité du moment. Car le texte ne se contente pas d'interdire l'achat et l'importation de pitbulls à Québec, en imposant un train de conditions aux propriétaires actuels, comme cela s'est fait ailleurs - il reste encore quelques pitbulls «légaux» mais vieillissants à Toronto, par exemple, où ils sont interdits depuis 2005. Non, M. Labeaume entend carrément contraindre les quelque 300 propriétaires de pitbulls de Québec à les donner ou les faire euthanasier dès janvier.

À moins de penser que ces gens sont moins attachés à leur animal que les autres propriétaires de chien, il est manifeste que cette mesure est inutilement vexatoire et qu'elle envenime encore davantage une situation qui commence à être explosive. Si le maire de Québec persiste à interdire les pitbulls, qu'il abroge au moins cette clause à la limite de la pyromanie. Et la même chose s'applique à Lévis, qui a un règlement comparable depuis 2010.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer