Garderies: le virage éducatif

La qualité des services fluctue d'un type de... (Archives La Presse)

Agrandir

La qualité des services fluctue d'un type de service à l'autre. Selon une enquête de l'Institut de la statistique, les CPE affichent une qualité supérieure à celle des garderies privées.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Le gouvernement Couillard semble enfin saisir l'importance des services éducatifs à la petite enfance. Le projet de loi 143 déposé vendredi par le ministre de la Famille marque sa volonté de surveiller et d'encadrer ce qui se passe dans les garderies non subventionnées pour lesquelles Québec accorde des crédits d'impôt aux parents. Il était temps. Le moment est aussi venu d'exiger une formation accrue pour le personnel de tous les types de garderie.

«Notre objectif est de continuer à offrir une diversité de services de qualité, toujours plus sécuritaires, dans le but de favoriser le développement des enfants et de bien les accompagner vers la réussite éducative», a expliqué le ministre Sébastien Proulx. 

Avec les règles actuelles, la diversité des services se traduit malheureusement par une diversité de la qualité des services et de la formation du personnel qui accompagne les tout-petits au quotidien. 

Quelques données en témoignent. Dans les centres de la petite enfance (CPE), 82 % du personnel est qualifié. Dans les garderies privées subventionnées, le pourcentage baisse à 72 %. Dans les garderies privées qui ne reçoivent pas de subventions, mais dont les parents des enfants qui les fréquentent obtiennent des crédits d'impôt, la proportion de personnel qualifié chute à 44 %. Notons que le nombre de places disponibles dans ce type de services de garde a augmenté de façon marquée ces dernières années, notamment à cause de la modulation des tarifs.

La qualité des services fluctue également d'un type de service à l'autre. Selon une enquête de l'Institut de la statistique, les CPE affichent une qualité supérieure à celle des garderies privées. 

Devant ces disparités, M. Proulx, qui est aussi ministre de l'Éducation, ne peut fermer les yeux et prétendre que tous les types de services se valent et qu'un lieu ou un autre est stimulant pour l'enfant, permet de déceler ses difficultés d'apprentissage et le prépare bien à son entrée à l'école. 

Pour qu'il en soit ainsi, Québec doit avoir des exigences élevées pour tous les services de garde, le ministère de la Famille doit être en mesure de voir à leur application et guider les milieux dans leur processus d'amélioration.

Vingt ans après la politique familiale qui a donné naissance aux places à contribution réduite, il est temps que l'accent soit enfin mis sur la qualité des services. Que la cote moyenne obtenue par les différents types de services de garde ne soit pas plus que «passable» est désolant. 

L'État ne consacre pas annuellement plus de 2 milliards $ dans les services de garde et plus de 500 millions $ de crédits d'impôt aux parents uniquement pour que les petits aient une place et soient en sécurité pendant que papa et maman sont au travail. 

Investir dans la petite enfance c'est aussi faire de la prévention. C'est éviter de devoir débourser doublement lorsque l'enfant sera à l'école primaire parce que des lacunes et des difficultés n'ont pas été comblées ou détectées plus tôt. 

«Les services éducatifs à la petite enfance engendrent des effets positifs seulement s'ils sont de grande qualité, à commencer par les milieux où l'on retrouve les enfants vulnérables en plus grand nombre. Il est question ici d'équité et d'égalité des chances. Nous sommes d'avis qu'une meilleure qualité sera atteinte si les exigences de formation sont rehaussées et si une évaluation de la qualité, couplée à un accompagnement pédagogique, est réalisée de façon soutenue», soutenait en février la Commission sur l'éducation à la petite enfance, présidée par André Lebon.

Si Québec a repoussé la recommandation de la commission prônant la gratuité des services de garde éducatifs, il ne peut ignorer celle-ci.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer