Bombardier: une fierté à regagner

Par sa façon de faire, par son appétit... (Archives AFP)

Agrandir

Par sa façon de faire, par son appétit gargantuesque, Bombardier a amèrement déçu bon nombre de Québécois et de Canadiens.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) ÉDITORIAL / Majoritaire, la famille Bombardier-Beaudoin pourrait bien sûr jeudi rester inflexible lors de l'assemblée des actionnaires, refuser de remettre en question la rémunération des hauts dirigeants de Bombardier et maintenir Pierre Beaudoin en poste. Si Bombardier veut continuer de jouir de l'appui des gouvernements et des investisseurs, faire fi de la grogne populaire et des avis des investisseurs institutionnels comme la Caisse de dépôt et placement du Québec s'avérait un bien mauvais calcul tant pour elle, que pour d'autres entreprises qui ont besoin de financement.

Un gouvernement, à Québec comme à Ottawa, est toujours dans une position délicate lorsqu'il doit décider d'accorder ou non une aide financière à une grande entreprise, à un «fleuron» de l'économie. Aucun politicien n'aime se faire reprocher que le prix payé pour le soutien à un secteur de pointe, la création ou le maintien d'emplois est démesuré et injustifié étant donné que les dirigeants de l'entreprise profitent de l'apport de fonds publics pour s'allouer une rémunération mirobolante.

Par sa façon de faire, par son appétit gargantuesque, Bombardier a amèrement déçu bon nombre de Québécois et de Canadiens. Certains ont même manifesté dans les rues et certains «accueilleront» jeudi matin les actionnaires. Pour plusieurs, l'entreprise abuse, voire profite des fonds investis dans la CSeries pour garnir hâtivement les poches de ses dirigeants. 

Le désaveu exprimé, notamment par la Caisse de dépôt et placement du Québec, le Régime de retraite des enseignants de l'Ontario et le Fonds de solidarité de la FTQ, montre que la désapprobation des façons de faire de Bombardier dépasse les gagne-petit, les «envieux» et les partis politiques soucieux de mal faire paraître le gouvernement Couillard qui a consenti de l'aide à l'entreprise des Bombardier-Beaudoin. 

Lorsque des investisseurs institutionnels joignent leurs critiques à celles de la population et à celles du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires (Médac), une entreprise privée qui compte sur des fonds publics serait bien malvenue de les ignorer et de penser que la grogne s'essoufflera après l'assemblée des actionnaires.

Bombardier doit prendre toute la mesure du message lancé par des joueurs comme la Caisse de dépôt, par Teachers. Si des gens ferrés en administration et en gestion, bien conscients des règles du marché et habitués à manipuler de gros sous jugent que Bombardier ne répond pas aux plus hauts standards de gouvernance, l'entreprise doit s'amender. Elle aura sûrement besoin un jour de financement. 

Les pratiques et les attentes en matière de bonne gouvernance et de rémunération des hauts dirigeants doivent évoluer, l'écart entre le salaire des hauts dirigeants et celui des employés doit cesser de se creuser.

Bombardier n'est pas seule à résister aux changements que réclame depuis 20 ans le Médac. On l'a vu chez Barrick Gold. Dans ce cas, c'est une prime à l'embauche sans condition de 11,9 millions $US qui avait fait déborder le vase. À l'assemblée de 2013, 85 % des actionnaires ont désapprouvé la prime.

La famille Bombardier-Beaudoin, avec 53,23 % des droits de vote, pourrait maintenir le statu quo. Elle raterait une belle occasion de regagner la confiance des investisseurs, de ses employés, de ses fournisseurs, ainsi que des élus et des contribuables. 

Des investisseurs demandent à Pierre Beaudoin de céder sa place à la présidence du conseil d'administration. Son départ ne réglerait pas tout le dossier. Pour éviter une autre assemblée tumultueuse l'an prochain, Bombardier doit s'engager à présenter une politique de rémunération mesurée.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer